Nuggets

Nikola Jokic est un grand maboul : 23 points, 6 rebonds et 2 contres… au premier quart-temps, les Knicks ne s’en sont jamais remis

Nikola Jokic 6 mai 2021

Dans sa bouteille y’a clairement Julius Randle.

Source image : YouTube

Il était 3h16 du matin, et tout semblait parfait pour nous offrir un vrai choc entre les Nuggets et les Knicks, deux équipes étant à quelque chose près les deux plus en forme de la Ligue actuellement, chacune menée par des leaders en bonne voie pour aller chercher de la statuette en fin de saison. Puis dans un fracas, un ogre a déboulé et a graillé tout le repas en douze minutes à peine. Merci d’être passé mais j’avais les crocs, vous mangerez mieux demain.

La boxscore du buffet à volonté de Nikola Jokic c’est juste ici

Ce Nuggets-Knicks avait à peine commencé qu’il était en fait déjà terminé. Avant même le début du festin de l’autre glouton, on aperçut des Knicks pas dans leur assiette, peut-être bien d’ailleurs parce que Niko leur avait volé. 28 secondes de jeu ?… Faute technique pour Tom Thibodeau, si t’as un date et que l’horaire du match ne t’arrange pas il fallait le dire hein, on aurait fait coacher Frank Ntilikina histoire de le rendre utile. Douze minutes plus tard ? Les Knicks ne mettent pas un pied devant l’autre et Denver mène 34-12, la soirée s’annonce longue. Denver mène 34-12 ou plutôt Nikola Jokic mène 34-12 ou presque, puisqu’à ce moment-là le futur MVP en est donc déjà à… 23 points (à 8/9 au tir et 6/7 au lancer un truc comme ça, flemme de calculer), 6 rebonds, 2 contres, 4… dunks (record en carrière égalé sur un quart-temps car dîtes-vous bien que des gens sont payés pour calculer ça), et globalement l’âme de tout New York englouti en 720 secondes. Julius Randle n’y arrive pas, R.J. Barrett n’y arrive pas, Spike Lee n’a plus d’inspi et Alicia Keys a perdu sa voix, bref c’est toute la Grosse Pomme qui est rongée par un ver… gros comme un kraken.

Les Knicks ne reviendront évidemment jamais même si la deuxième mi-temps sera plus équilibrée, tu m’étonnes, à +30 tu perds forcément un peu de ta flamme. Au final Nikola Jokic compiler un habituel 32/12/6/2/2, Facundo Campazzo aura envoyé une nouvelle grosse dose de plaisir aux viewers, Austin Rivers se sera rappelé au bon souvenir de ses belles… non rien, et même JaVale McGee se laissera aller à un petit shoot à 3-points en fin de match, probablement histoire de gagner un pari. Les Knicks, eux, étaient dans un jour sans, bien aidés par des Nuggets intransigeants il faut bien le dire, et si New York voit revenir ce matin les Hawks dans leur rétro, les Nuggets confirment pour leur part leurs aspirations en s’accrochant au podium de l’Ouest, dans une course qui ressemble de plus en plus à une course à qui va éviter les Lakers au premier tour.

Coup d’arrêt pour les Knicks, nouvelle accélération level MVP pour Nikola Jokic, et au final un résultat logique même si le scénario manqua évidemment de suspense. Mais par pitié si vous voulez faire quelque chose pour nous aujourd’hui : rendez-vous compte du niveau ahurissant de Monsieur Nikola Jokic, car des mecs comme ça on en voit tout simplement pas beaucoup dans une vie. Réfléchissez-y hein, c’est un conseil qu’on vous donne.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top