Draft NBA

Victor Wembanyama commence à peser en Jeep Élite : de belles perfs, de grandes promesses, et une jauge de hype qui grossit encore

Victor Wembanyama 21 octobre 2020

Le gamin fait de plus en plus de bruit !

Source image : YouTube

À seulement 17 piges, son nom fait déjà tourner la tête des scouts et des dirigeants NBA. Victor Wembanyama, grand espoir made in France avec ses 2m18 et du talent plein les mains, est le dernier phénomène de la famille des licornes et on commence à voir ce qu’il est capable de faire dans le monde des grands, lui qui vient de sortir quelques belles perfs en Jeep Élite.

Après les espoirs et la NM1, Victor Wembanyama commence à s’attaquer à l’élite du basket français et le gamin est plutôt du genre précoce. Quand on a 17 ans, on n’est pas censé pouvoir peser sur un match du plus haut niveau national, mais on sait maintenant que Victor n’est pas vraiment un gamin comme un autre. Quelques mois après avoir fait ses grands débuts en Jeep Élite en jouant quatre petites minutes face à la JL Bourg, Wembanyama a mis la vitesse supérieure ces derniers jours, profitant des opportunités pour montrer pourquoi il est considéré comme l’un des top prospects de la planète basket. D’abord, il y a eu ce match face à Orléans le 23 avril dernier, dans lequel son équipe de Nanterre était bien partie pour prendre une rouste. Plus de 20 points de retard, autrement dit ça ne sentait pas bon du tout mais Victor a participé à la remontée fantastique des siens en pesant des deux côtés du terrain : 14 minutes au total, 12 points à 4/8 au tir dont 2/5 à 3-points et 2/2 aux lancers-francs, tout ça avec 6 rebonds, 1 passe décisive et 2 contres en prime pour une éval de 16. Okayyy. Mais le jeunot ne s’est pas arrêté là. Car ensuite, après une perf’ plutôt solide contre Dijon (8 points, 5 rebonds, 1 passe, 1 contre en 15 minutes à 4/8), il a remis le couvert face à Limoges il y a trois jours, où il a profité de son plus gros temps de jeu en carrière (24 minutes) pour finir avec 10 points (à 4/10), 4 rebonds et 3 contres dans la défaite de Nanterre. Beau gosse.

Blessé au niveau du péroné en décembre 2020, Victor Wembanyama avait dû rester à l’infirmerie pendant plusieurs semaines mais semble avoir récupéré bien comme il faut. Les scouts gardent évidemment un œil très attentif sur le développement et la progression du bonhomme, et l’expert de Draft du site ESPN Mike Schmitz a même fait 14 heures de voiture pour arriver jusqu’à Strasbourg afin de voir le jeune phénomène en vrai. Nanterre a effectivement joué contre la SIG mi-avril et même si Victor n’a pas foulé le parquet du Rhénus Sport pendant la rencontre, l’analyste a pu échanger un peu avec Wembanyama. Parmi les sujets de discussion, ses axes de travail. Possédant un profil exceptionnel – au sens premier du terme – avec sa très grande taille (2m18, 2m36 d’envergure) combinée à une belle mobilité et surtout le talent d’un extérieur, Victor possède des qualités quasiment uniques mais il sait qu’il doit prendre du coffre (99 kilos tout mouillé) pour pouvoir dominer un jour au plus haut niveau.

« La priorité, c’est mon poids. On bosse là-dessus. Et on peut déjà voir les résultats sur le terrain. »

Gros bosseur, ne laissant rien au hasard et bien décidé à marquer les esprits en NBA un jour, Victor Wembanyama ne veut cependant pas s’enflammer. Il est bien entouré et sait que le chemin à parcourir est long. Pour progresser, en plus de l’entraînement, il est du genre à observer de près les meilleurs joueurs du monde, pas avec le regard d’un fan mais avec l’intention d’incorporer différents mouvements dans son jeu à lui.

« Le dernier clip que j’ai analysé au ralenti, c’était le snatch move de Donovan Mitchell contre les Wizards. Vous l’avez probablement vu. J’aime vraiment regarder ça au ralenti pour voir ce qu’il fait, avec la petite hésitation, le regard, les pieds, le bras, il a écarté le bras de son défenseur. »

Et quand on lui demande qui est vraiment le basketteur Victor Wembanyama, voilà ce qu’il répond.

« Pour me décrire, je dirais que je suis polyvalent. Le fait d’être capable de scorer à différents niveaux, à n’importe quel moment du match. Prendre des responsabilités. Je suis peut-être Monsieur qui fait tout. »

Numéro un de la Draft 2023 selon plusieurs simulations, devant un prospect comme Emoni Bates (souvent comparé à Kevin Durant) notamment, Wembanyama semble destiné à faire de très grandes choses et par la même occasion représenter le drapeau tricolore de la meilleure des manières. On ne veut pas lui mettre trop de pression hein mais quand on voit son profil et son potentiel, difficile de ne pas avoir des étoiles dans les yeux.

Victor Wembanyama continue sa montée en puissance en se montrant à son avantage dans l’élite du basket français, tout ça à seulement 17 ans. Et d’ici à son arrivée en NBA, il faudra évidemment surveiller à la loupe l’ascension du prodige de Nanterre. Tout ça avant de vivre, on l’espère, le plus beau des rêves américains. 

Source texte : ESPN, @Nanterre92

1 Comment

1 Comment

  1. Sijiel

    30 avril 2021 à 19 h 52 min at 19 h 52 min

    Je l ai vu faire un peu d entrainement avec Rudy durant la derniere inter-saison, c est un vrai espoir pour l avenir du basket Francais en NBA. Il faudra surtout voir ou il va tomber, on sais que la Franchise fait beaucoup pour l avenir d un jeune joueur, autant si ce n est plus que le potentiel plus que certain de Victor. Hate de voir cette saison 2023-2024, ca promet !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top