Hornets

Terry Rozier a encore fait des siennes contre Portland : 34 points, 10 passes et 8 rebonds pour la dernière version flippante de Scary Terry

Terry Rozier 19 avril 2021 Charlotte Hornets

Quand Terry Rozier joue à ce niveau, il n’y a rien à faire.

Source image : NBA League Pass

Même si beaucoup de monde manquait à l’appel, ce Charlotte-Portland était évidemment coché au programme de la nuit. On s’attendait à un match plus équilibré mais les rebondissements ont rendu la fin plus croustillante et certains acteurs ont bien aidé également. N’est-ce pas Terry Rozier ?

Le joli boxscore maison c’est par ici.

Damian Lillard, LaMelo Ball, Gordon Hayward ou encore Devonte’ Graham, il y avait une belle liste d’absents au coup d’envoi de cette rencontre entre deux équipes du top 8. Même si les Frelons sont les plus affaiblis, ils attaquent le match tambour battant et agressent des Blazers qui ne montrent aucune volonté en défense. Si cela ne suffisait pas, Portland morfle à l’adresse alors que Charlotte plante sur demande. Terry Rozier et Miles Bridges sont littéralement en feu. À la fin du premier quart-temps, les jeux semblent déjà faits pour les locaux (44-24) et Cody Martin s’est même permis de dunker sur la tête de C.J McCollum après une interception rapide. Les Blazers se lancent alors dans une course-poursuite longtemps inefficace tant Charlotte est sérieux et appliqué. Alors qu’on attaque le dernier acte, on se dit que sauf miracle, on va assister à un joli blowout dans les règles de l’art. C’est sans compter sur un Carmelo Anthony qui va nous sortir une version vintage de lui-même. Il plante seize de ses vingt-quatre points dans le dernier quart dont onze points en… deux minutes. Les Hornets prennent un peu l’eau mais ils sécurisent leur avance alors que Melo enchaîne plusieurs briques pour clore le match. Charlotte peut profiter de sa victoire.

Au menu des satisfactions, Scary Terry avait commencé la rencontre en mode sans limite (17/6 après douze minutes) et il est resté sur son petit nuage tout du long, finissant avec 34 points, 10 passes mais aussi 8 rebonds, à 7/13 depuis Castorama. À noter aussi le très bon retour de P.J Washington (23 points, 8 rebonds et 4 contres) qui revenait de trois matchs d’absence. En face, en dehors de Hoodie Melo, pas beaucoup de choses à se mettre sous la dent. C.J McCollum a beaucoup vendangé, à l’image de son équipe, et Terry Stotts a compté les briques du parking toute la soirée (10/36). Portland n’a gagné que deux de ses sept derniers matchs et ils peuvent remercier les Kings d’avoir tapé les Mavs cette nuit sinon la sixième place serait beaucoup moins zen. Reviens vite Dame Dolla.

Charlotte a renoué avec le succès après quatre défaites de rang et ils peuvent dire merci à Terry Rozier. Cette victoire, couplée avec la défaite des Pacers à Atlanta, va donner un peu d’air aux Hornets au classement et c’est pas du luxe vu le nombre de blessés à déplorer. La bande à Jordan reste dans le coup. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top