Warriors

Gary Payton II prolongé pour dix jours par les Warriors : normal quand on défend comme Papa

La relève de Papa est là !

Source image : YouTube

Le fiston de Papa – notre joueur vénéré à tous – Gary Payton II va prolonger sa mission d’intérim aux Warriors de dix jours supplémentaires. Ce qui laisse amplement le temps au rejeton de prouver qu’il est bien le digne héritier du meilleur défenseur (y’a débat) et trashtalkeur (y’a pas débat) de l’histoire.

C’est officiel, Gary Payton II se voit prolonger son contrat pour dix jours de plus au sein de Golden State si l’on en croit Anthony Slater de The Athletic. De quoi rendre le Papa fier (nous aussi par la même occasion). Comprenez qu’à chaque match de GPII, on est dans les tribunes avec tambours et cloches comme dans un match de départemental du Jura entre Saint-Amour et Lons-le-Saunier. À fond derrière le fiston en gros. Il a aujourd’hui 28 ans, il est déjà passé par Milwaukee, les Lakers et Washington en NBA et a réalisé quelques piges en G League. Il vient de nous sortir une grosse saison sur le plan défensif dans la ligue mineure avec pas moins de 2,5 interceptions par match. Résultat des courses, le Glove 2.0 est reparti avec le trophée de DPOY. Quand on vous dit que le bonhomme marche dans les traces de son père (et le nôtre par la même occasion). De plus, en seulement quelques jours avec les Warriors, Gary a déjà marqué un bon nombre de points auprès de son coach, Steve Kerr, et de Draymond Green.

« Il a été fantastique. Mes assistants m’ont dit que lorsque nous le ferons jouer, nous ne voudrons pas le retirer à cause de sa défense. Maintenant, je le vois. Il était partout. Il a de grandes mains et anticipe bien. Qui sait ce qui va se passer au niveau de la rotation, mais il a été très impressionnant. »

– Steve Kerr, via NBC Sports après la récente victoire des Warriors face au Thunder

« Il a toujours eu une réputation défensive. Il était génial sur le terrain. »

– Draymond Green

Sur le plan collectif, l’apport de Gary Payton II fait du bien aux Warriors. La preuve, sur ses cinq matchs, quatre victoires. Si si, on vous l’assure, c’est grâce à Gary et pas à Stephen Curry, loin de là. Les hommes mentent mais pas les chiffres, vous le savez bien. Et puis vous connaissez notre objectivité dès que l’on aborde notre fils spirituel, on ne peut pas la remettre en cause. Bref, en l’occurrence, les chiffres parlent pour Gary. Auteur d’un excellent match, digne des plus grands, face à OKC : 10 points à 75% au shoot, 3 rebonds, 1 contre et 4 interceptions, on a là un sérieux concurrent pour aller chercher le DPOY de la NBA cette année. No disrespect mais si on regarde les meilleurs meneurs défensifs de la Ligue, on a Gary Payton II et ensuite Ben Simmons. Only fact bien entendu, n’en déplaise à l’Australien. Coup de chance ou pur hasard, chacun y voit ce qu’il veut, Payton Junior pourrait avoir plus de temps de jeu dans les dix prochains jours. En effet, Juan Toscano-Anderson ne s’est toujours pas remis de son vol plané réalisé par-dessus la troisième corde table de marque contre Boston ce week-end, et Stephen Curry a un petit bobo à la cheville. Qui va en profiter ? Peut-être Gary, même si Kelly Oubre Jr. pourrait bientôt revenir de blessure. On note que GPII sera en confrontation directe dès ce soir face à son dauphin au classement du DPOY, Ben Simmons. De quoi calmer tous les fans de Philly qui proclament sa victoire bien trop vite.

Gary Payton II prolonge dans la Baie de San Francisco, de quoi mettre tous les Warriors d’accord et montrer qu’être fils de Gary Payton, ce n’est pas seulement un nom, mais des responsabilités. Ce ne serait même pas étonnant de le voir donner des conseils au minot de Draymond Green, histoire de verrouiller un peu plus cette défense des Warriors. Allez Gary, t’es grand, t’es très grand ! Tu vas le faire !

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top