Nets

Kevin Durant sort sur blessure face au Heat : contusion de la cuisse gauche, et des souvenirs que l’on préférerait oublier

Kevin Durant

Et le bon gros troll de l’affichage publicitaire en prime.

source image : NBA League Pass
Je tremble. Tu trembles. Il tremble. Nous tremblons. Vous tremblez. Ils tremblent. Ci-présent, le verbe trembler conjugué au présent brooklynien de l’indicatif. Oui, après la sortie sur blessure de Kevin Durant, une partie de la Big Apple retient son souffle. Explications.

Bien que certains sont tentés de dire – et à raison – que la richesse de l’effectif des Nets leur autorise quelques pépins physiques, une blessure reste une blessure et la peur qui en émane varie selon l’intensité du choc. Ce soir, Kevin Durant s’est extirpé du parquet en direction des vestiaires suite à un choc pourtant anodin avec Trevor Ariza. Auteur des huit premiers points de son équipe, l’ancien des Warriors est annoncé – dans la foulée – indisponible pour le reste de la rencontre. Dès lors débute une guerre de Twittos entre les Shams Charania, Marc Stein et autre Adrian Wojnarowski, où la moindre précision quant au bobo du grand bonhomme vaut son pesant d’or. Pour l’instant, les insiders parlent d’une contusion de la cuisse gauche, terme flou pour tous ceux qui ne visitent que rarement les cabinets de kinés. Dans le jargon des cours de récré, on parle plutôt de béquille. Concernant la durée d’indisponibilité, il est encore compliqué de se projeter, mais elle ne devrait – sauf complication – pas atteindre un mois. Voilà l’exemple typique d’une news à laquelle on n’attacherait pas telle importance, si elle ne concernait pas Kevin Durant. Difficile de fermer les yeux sur les antécédents médicaux du bonhomme, d’autant plus lorsque nous sommes à une quinzaine de matchs du début des Playoffs.

Un fâcheux contretemps – donc – qui on l’espère ne se transformera pas en grosse désillusion. Déjà écarté des parquets durant les Finals 2019, Kevin Durant a sacrifié son exercice 2019-20 pour aujourd’hui retrouver de sa superbe. M’enfin, comme disait un vieux sage du Poitou après un choc viril en DM3 : « il vaut mieux une béquille que les béquilles ». Puis, à l’image de James Harden qui squatte l’infirmerie pour un souci aux ischios, la blessure n’est pas des plus inquiétantes. Et puis, si cette petite secousse peut permettre à Steve Nash de se rappeler qu’il ne faut pas trop en demander au corps de son freak, tout bénef. C’est donc optimiste que l’on espère vite retrouver Kevin Durant sur les parquets, histoire de nous offrir une postseason comme on n’en voit plus depuis… 2018 ?

Bien qu’une contusion à la cuisse éloigne de sombres éventualités, nos dires sont à prendre avec des pincettes ! Les insiders n’ont pas la science infuse, et des complications sont vite arrivées.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top