Celtics

Boston détruit Denver dans le money time : 40-8 pour finir le match, on appelle ça des Nuggets dégustés sauce barbecue

Nikola Jokic Nuggets vs Boston Celtics 11 avril 2021

Dure fin de soirée pour Nikola Jokic.

Source image : NBA League Pass

Boston se déplaçait dans les Rocheuses ce soir pour y défier Denver, la meilleure équipe sur ces dernières semaines. Les hommes de Mike Malone espérait accrocher un neuvième succès de rang, ils finissent finalement avec des fesses bien rouges. On vous raconte tout ça. 

Le boxscore maison c’est par ici.

S’il y a bien une équipe qu’il valait mieux éviter ces jours-ci, ce sont bien les Denver Nuggets. En chasse du podium, invaincus depuis la Trade Deadline, ils enchaînaient les victoires et le haut du classement commençait à s’ouvrir à eux. Ce soir encore, tout semblait réuni pour assister à un nouveau show des chercheurs d’or. Nikola Jokic qui rentre en douceur dans son match, Michael Porter Jr et Will Barton pour assurer le scoring et une machine qui se met lentement mais sûrement en marche. Boston ne joue pas bien et la mission n’en est que plus facile pour leurs hôtes. Denver s’en sort bien mais est cruellement dépendant de la créativité de son leader, surtout en l’absence de Jamal Murray. Dès que le Serbe sort, c’est le jour et la nuit pour les Nuggets. Et comme par magie, l’écart grossit à nouveau dès qu’il remet son short. Son duo avec Campazzo au retour des vestiaires semblait définitivement mettre son équipe sur les bons rails mais c’était avant la dégringolade à laquelle on a pu assister durant près de quatorze minutes (fin de troisième quart-temps compris).

Denver enchaîne les pertes de balle, les mauvais shoots et ne fait plus le moindre stop à l’arrière. Les Celtics montent en puissance au bon moment et sanctionnent presque à chaque fois. Vu qu’il n’y a plus de points à l’avant et toujours autant à l’arrière, inévitablement l’écart gonfle. 31-8 sur le dernier quart-temps et même 40-8 si on compte les deux dernières minutes du troisième acte. Les Nuggets ont totalement bazardé leur fin de match alors qu’ils tenaient le bon bout. Dédicace à Jean-Michel Green et Paul Millsap qui sont passés à côté de leur match, au sein d’une seconde unit qui n’a finalement rien montré ou presque. Nikola Jokic ? Discret avant la pause mais rapidement énervé par un arbitrage pas à son goût. Son début de troisième quart-temps est une véritable tuerie, on ne voit que lui ou presque. Plus dans son match après une énième explication avec les hommes en gris, il assistera depuis le banc aux dernières minutes mais on a pu voir ce soir à quel point Denver est dépendant de son apport. Certains diraient Valuable. Pendant que Boston finissait le match version concours de dunks entre ses joueurs, Brad Stevens pouvait savourer un gros succès à l’extérieur, chez une des meilleures équipes de la Ligue qui plus est. Les leaders ont été irréguliers mais ils ont haussé le ton au bon moment pour enfoncer leurs hôtes donc chapeau à eux.

Les Celtics ont été sans pitié pour les Nuggets et la fin de match s’est transformée en massacre. Passer de -5 à +18 en douze minutes, il fallait bien qu’on en parle. Fin de série pour Denver qui cherchera à rebondir chez les Warriors et ce sera dès demain. Pour oublier une chute, il faut vite remonter en selle, c’est bien connu. 

2 Commentaires

2 Comments

  1. kim

    12 avril 2021 à 6 h 16 min at 6 h 16 min

    Alex coquille : Les hommes de Mike Malone espéraient*

    Go Celtics!

    Byebye Kemba.

  2. Leroux

    12 avril 2021 à 8 h 57 min at 8 h 57 min

    Boston s’en dort bien parce que leurjeu est dégueulasse.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top