News NBA

Pour Daryl Morey, trop de 3-points dénature le jeu : tiens, on se demande qui a poussé la NBA dans cette direction…

Daryl Morey

Sacré Daryl !

Source image : YouTube

Ce n’est un secret pour personne, la NBA est dans l’ère du 3-points depuis plusieurs années déjà et cela ne semble pas prêt de s’arrêter. Ce style de jeu ne plaît pas à tout le monde, et un certain Daryl Morey fait partie de ceux qui pointent du doigt l’omniprésence du tir primé dans la Ligue actuelle.

Quand on connaît Daryl Morey, on ne s’attend pas forcément à ce qu’il critique le tir à 3-points, lui qui a transformé les Houston Rockets de James Harden en véritable machine à dégainer. Grand passionné des analytics, l’ancien manager général de la franchise texane a tout fait pour augmenter l’efficacité de son attaque, et le shoot à 3-points tenait une place particulièrement importante dans le système offensif de Houston. C’était sa méthode pour tenter de contrer les fameux Warriors de Stephen Curry, qui ont véritablement fait rentrer la NBA dans cette ère du tir primé. Pour caricaturer (quoique…), les matchs des Rockets en attaque se résumaient à des paniers du parking, dans la raquette et sur la ligne des lancers-francs, tout ça avec le Barbu à la baguette. Et cela a permis aux Fusées d’être l’une des meilleures équipes de la Conférence Ouest grâce à un offensive rating faisant souvent partie de l’élite de la NBA. Cette recherche de l’efficacité est devenue une priorité à travers la Ligue, une Ligue dans laquelle tout le monde s’observe constamment et où les manœuvres qui marchent deviennent vite des tendances. Face à l’importance qu’a pris le shoot à 3-points en NBA, Daryl Morey espère que la Ligue va s’ajuster car il estime que le jeu en pâtit (via The Dan Le Batard Show with Stugotz, et relayé par NBC Sports).

« Beaucoup de gens n’aiment pas le jeu actuel. Et j’ai de l’empathie par rapport à ça. Avec la mise en place de la ligne à 3-points, un panier peut valoir trois points, et c’est trop. Cela dénature le jeu, et du coup il n’y a qu’un seul chemin pour vraiment être une bonne équipe. Il faut savoir utiliser cela à un haut niveau. C’est un vrai défi pour la Ligue, et je pense que c’est quelque chose qu’il faudra régler dans les trois à sept années à venir. »

On pourrait dire que c’est l’hôpital qui se fout de la charité, mais au final Daryl Morey est peut-être mieux placé que n’importe qui pour parler de ce sujet. Il y a quelques années, Gregg Popovich avait également déclaré qu’il n’était pas fan du tir à 3-points, cela ne l’a pas empêché de l’utiliser car c’est une partie importante du jeu. Pour être clair, Daryl ne regrette pas ce qu’il a fait avec les Rockets et ne pointe pas du doigt non plus les autres équipes qui ont pris une direction similaire. Pour lui, ce sont les règles qu’il faut changer.

« D’une manière générale, les équipes deviennent de plus en plus intelligentes au fur et à mesure du temps. Notre boulot, c’est de gagner. Donc vous cherchez des moyens pour optimiser vos chances par rapport aux règles qui sont en place. Du coup, dans les bureaux de la Ligue, ils doivent être plus actifs que par le passé. La NBA a été la plus active au fur et à mesure des années. Mais la MLB (baseball), la NFL (football américain) – toutes ces ligues doivent être plus actives dans le changement de règles afin que les équipes pratiquent le jeu que vous voulez voir. Les règles ne peuvent pas rester statiques. »

Si l’on suit le raisonnement de notre ami Daryl, la grande question est donc la suivante : quelles nouvelles règles peuvent être mises en place pour limiter l’importance du 3-points dans le jeu NBA ? On vous laisse vous servir de votre imagination mais on peut déjà mettre en avant plusieurs options : l’élimination ou un ajustement par rapport aux 3-points dans le corner (le meilleur shoot au basket au vu du rapport points/distance) par exemple, la ligne étant à 6m70 dans les coins au lieu de 7m23 ailleurs. Certains voudraient carrément reculer la ligne à 3-points, tandis que d’autres vont jusqu’à envisager l’autorisation du goaltending sur les tirs du parking.

Le shoot à 3-points est roi dans la NBA actuelle. On en connaît certains qui trouvent cela excitant, mais il y a aussi toute une catégorie de fans qui ont du mal avec ça, et pas que des fans d’ailleurs, la preuve avec Daryl Morey. Mais on a vu dans l’histoire que le jeu évolue constamment, les règles aussi, et que la NBA est faite de cycles. Si le tir du parking devient vraiment néfaste pour la qualité du produit, on peut compter sur la Ligue pour s’ajuster.

Source texte : NBC Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top