Equipes

Les Nuggets déroulent depuis l’arrivée d’Aaron Gordon : trois matchs, trois victoires maîtrisées, voilà qui promet pour la suite

Ça rigole pas à Denver !

Source image : NBA League Pass

C’était l’un des principaux transferts de la trade deadline du jeudi 25 mars. Envoyé d’Orlando à Denver, Aaron Gordon est venu renforcer une équipe des Nuggets qui compte bien refaire du bruit à l’Ouest lors des prochains Playoffs. Les premiers résultats de cette version updatée des Pépites ? Ils sont très encourageants. 

Trois matchs, trois victoires, le tout en maîtrisant les débats. Tel est le premier bilan des Nuggets post trade deadline, eux qui sont allés s’imposer face aux Hawks à la maison, contre les Sixers en déplacement puis chez les Clippers la nuit dernière. Difficile de demander mieux si vous êtes fan des Nuggets. Car non seulement les hommes de Mike Malone confirment leur montée en puissance amorcée fin février mais surtout, ils offrent des perspectives plus qu’intéressantes pour la deuxième partie de saison. Et le recrutement d’Aaron Gordon, récupéré dans un échange impliquant Gary Harris, R.J. Hampton et un premier tour de draft protégé, n’est évidemment pas étranger à tout ça. Sur ces trois victoires, les statistiques brutes du plus grand perdant de l’histoire du Slam Dunk Contest ne sautent pas aux yeux : 11 points de moyenne, avec 4 rebonds et 2,7 passes décisives en prime. Par contre, quand on voit comment il a déjà réussi à s’intégrer dans le collectif de Denver et la manière avec laquelle ce dernier tourne aujourd’hui, on sent la différence. La nuit dernière, sur le parquet du Staples Center, Gordon a montré tout ce qu’il pouvait apporter à sa nouvelle équipe (14 points, 6 rebonds, 6 passes, 2 contres, 3 interceptions, 6/13 au tir, 1/4 de loin, en 39 minutes). De la défense déjà, lui qui a fait du bon boulot face à Kawhi Leonard pendant une bonne partie du match. Mais aussi du jeu sans ballon, avec quelques cuts bien sentis pour ensuite conclure près du cercle sur des caviars de Nikola Jokic. Un peu de pick & roll également, et du jeu en transition. Niveau adresse extérieure, Aaron est loin d’être un sniper mais il peut planter du parking quand l’occasion se présente. Et vu les armes offensives à Denver, de Jokic à Jamal Murray en passant par Michael Porter Jr., il en aura des opportunités. Vous ajoutez à ça un peu de playmaking et vous obtenez un bon fit.

« Il sait pourquoi il est venu ici, il sait ce qu’il est capable de faire, il sait comment il peut nous aider et c’est ce qu’il fait. Il saisit l’opportunité. Il a vu comment on joue. S’il est ouvert il recevra le ballon. »

– Nikola Jokic concernant l’arrivée d’Aaron Gordon

Tout ça, on le savait au moment du transfert. Enfin plutôt, on savait que Gordon avait le potentiel pour aider les Nuggets dans ces secteurs-là. Nuance, car l’ami Aaron ne faisait pas l’unanimité après ses dernières années du côté d’Orlando. Certains pointaient du doigt son manque de QI basket, d’autres le trouvaient globalement surcoté. Mais aujourd’hui, l’eye test le confirme, et les résultats parlent d’eux-mêmes. Alors bien évidemment, on ne parle que de trois matchs hein et c’est toujours difficile de tirer un bilan avec un échantillon aussi faible. Mais voir que ça tourne aussi bien après seulement trois rencontres, c’est vraiment de bon augure pour la suite. Habituellement, après un trade, il faut un peu de temps pour que les nouvelles choses puissent se mettre en place. Pas ici, car les Nuggets connaissaient exactement leurs besoins en vue de la deuxième partie de saison et les Playoffs à venir. Avec le départ surprise de Jerami Grant à l’intersaison 2020 mais aussi celui de Mason Plumlee, il manquait une dimension athlétique à cette équipe ainsi que de la taille. Avec Gordon et JaVale McGee, les Pépites ont réalisé de jolis coups qui pourraient bien payer à l’avenir, même si on attend toujours de voir JaVale sous ses nouvelles couleurs.

Du coup, la question qu’on peut se poser, c’est jusqu’où peut monter cette équipe ? Offensivement, elle semble avoir tout ce qu’il faut. Avec Nikola Jokic comme pierre angulaire, Jamal Murray comme dynamiteur, Michael Porter Jr. comme sniper et Aaron Gordon dans un rôle de complément où il n’a pas besoin de faire plus que de profiter des opportunités qui vont s’ouvrir à lui, les Nuggets ne devraient pas avoir de mal à scorer. Les doutes ont toujours été dirigés vers leur défense, et comme dit au-dessus, Gordon peut les aider dans ce secteur. On peut certes souligner la perte de Gary Harris mais ce dernier ne pouvait pas objectivement se coltiner des ailiers comme Kawhi Leonard, Paul George, LeBron James ect. Pour ceux qui aiment les stats, on a un cadeau pour vous (source NBA.com) : depuis l’arrivée d’AG et la mise en place d’un starting lineup composé de Jamal Murray – Will Barton – Michael Porter Jr. – Aaron Gordon – Nikola Jokic, l’offensive rating de Denver a explosé pour atteindre 132,3 points pour 100 possessions (116,7 sur l’ensemble de la saison), tandis que le defensive rating est de 94,3 (contre 111,6 sur la saison), soit un net rating de 37,9 ! Bref, les Nuggets donnent l’impression d’être une équipe bien plus solide et mieux armée pour les Playoffs, eux qui auront comme objectif de retrouver au moins les Finales de Conférence Ouest comme la saison dernière, et plus si affinités. Avec Utah, Phoenix, les deux équipes de Los Angeles, sans oublier Portland et Dallas, y’a du monde mais personne dans le lot ne sera ravi de croiser la route de Denver. On va évidemment surveiller la suite des événements dans le Colorado pour voir si ces premières bonnes impressions vont se confirmer. Avec un calendrier relativement abordable dans les jours à venir (Orlando, Detroit, San Antonio deux fois et Boston, tous à la maison), Aaron Gordon et ses nouveaux copains devraient pouvoir enchaîner les wins sans trop de problèmes et ainsi continuer leur ascension dans le Wild Wild West.

« Je ne vois aucune limite pour cette équipe. J’ai l’impression qu’on possède toutes les pièces nécessaires. Nous avons de la profondeur. Tant que nous travaillons ensemble, personne ne peut nous arrêter. »

– Aaron Gordon

On le répète, on ne parle que de trois matchs. Et on n’est pas là pour dire qu’Aaron Gordon est devenu le MVP de Denver. Par contre, ces Nuggets-là impressionnent et semblent déjà faire partie des grands gagnants de la NBA Trade Deadline 2021. Alors attention, ils pourraient bien botter des fesses lors des prochains Playoffs. 

1 Comment

1 Comment

  1. Dr J

    2 avril 2021 à 18 h 57 min at 18 h 57 min

    Pour en ajouter une couche : depuis leur road trip de début mars, ils sont à 13-3. Leurs 3 défaites sont toutes sur des back-to-backs (3 des 4 qu’ils ont eu sur cette période). Autrement dit, Denver reposé, c’est 12-0 depuis un peu plus d’un mois, propre !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top