Knicks

Officiel, Vincent Poirier déménage encore : Boston, Oklahoma City, Philadelphie et désormais… New York pour le pivot français !

Vincent Poirier 25 mars 2021

Le tour des Etats-Unis continue pour le Vince !

Source image : Twitter - Vincent Poirier

On en a très peu parlé car le Vince ne fait pas spécialement partie des superstars qui font causer, mais Vincent Poirier a bel et bien vu son nom passer dans le trade envoyant notamment George Hill à Philadelphie. Le pivot le plus swag de la Ligue rejoint donc Frank Ntilikina dans la ville qui ne dort jamais, en espérant voir le dui français ensemble sur le terrain, sur un malentendu ça peut marcher.

22 matchs à Boston, un trade à OKC puis un départ chez les Sixers un mois plus tard. Voilà pour l’instant ce que l’on doit retenir de la carrière NBA de Vincent Poirier, en galère totale pour ce qui est de gagner la confiance d’un coach mais bien décidé à réussir son coup outre-Atlantique. Ce sera donc peut-être avec les Knicks, sensation de la saison à l’Est et qui a récupéré le golgoth en sus de l’acquisition de Terrance Ferguson, petit deal qui ne révolutionnera pas grand chose mais qui prouve que les Knicks restent tout de même en veille en ce soir de trade deadline. Peu de background pour l’instant donc, mais toujours ce petit espoir de voir un Gaulois qui réussit en NBA, à New York de surcroît, plutôt pas mal pour la fame.

Sous les ordres de Tom Thibodeau un joueur va sur le terrain quand il est méritant, et mine de rien ce système de prime au mérite pourrait s’avérer être une bonne nouvelle pour Vince, coéquipier apprécié et capable de laisser ses organes sur le terrain si besoin. Julius Randle, Nerlens Noel, Mitchell Robinson, voilà pour 90% dy temps de jeu dans la raquette des Knicks cette année et ça ne bougera pas, mais à leurs côtés des miettes sont à ramasser et l’ancien joueur de Paris aura forcément sa carte à jouer. Ici on y croit car l’espoir fait vivre, et aussi parce que Vincent c’est un bon gars, un mec qui mérite qu’on lui donne sa chance et un SMS à Thibs vient d’ailleurs de partir en ce sens.

On surveillera tout ça, de loin, dans le garbage des Knicks pour commencer, car quoiqu’il en soit il y a désormais deux joueurs français à New York, et ça, rien que ça, c’est un petit évènement. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top