Spurs

LaMarcus Aldridge et les Spurs, c’est terminé : trade ou buyout peu importe, monsieur il est l’heure de partir

LaMarcus Aldridge

It’s over.

Source image : NBA League Pass

En ce mercredi de reprise, on a eu que deux matchs au programme mais une vraie news est tombée en provenance de San Antonio. LaMarcus Aldridge, All-Star à trois reprises avec les Spurs depuis son arrivée en 2015, ne portera plus le maillot texan. 

C’est Gregg Popovich, après la défaite des siens sur le parquet de Dallas cette nuit, qui a annoncé la nouvelle via ESPN. C’est décidé, les Spurs et LaMarcus Aldridge vont se séparer très prochainement, les deux camps estimant que c’est la meilleure chose à faire pour tout le monde. Pour rappel, LMA est aujourd’hui dans la dernière année de son contrat de deux ans et 50 millions signé en 2019. Ne rentrant plus vraiment dans les plans de la franchise de San Antonio (il avait récemment pris place sur le banc après plusieurs bobos), qui veut surtout s’appuyer sur son noyau de jeunots pour avancer, l’intérieur de 35 balais est désormais à la recherche d’une nouvelle opportunité pour la suite de sa carrière, ce qui veut dire qu’on devrait souvent entendre le nom de LaMarcus Aldridge dans les rumeurs de transfert d’ici à la trade deadline, prévue dans deux semaines (25 mars). D’après Adrian Wojnarowski, les Spurs sont plutôt « confiants » par rapport à leur capacité à trouver un partenaire pour monter un deal et seraient déjà en discussion avec plusieurs équipes. Pour l’instant, on ne connaît pas l’identité de ces franchises mais on imagine que certains contenders surveillent le dossier de près. Cependant, comme l’indique Tim MacMahon d’ESPN, ce genre d’équipes du haut de tableau imaginent sans doute l’ajouter en tant qu’agent libre après un buyout, car faut pas oublier que LMA possède un salaire de 24 millions de dollars, somme qu’il faudra matcher dans le cas d’un transfert.

Du côté des Spurs, on veut logiquement éviter la voie du buyout et récupérer une contrepartie pour Aldridge. Cette saison, LMA tourne à 13,7 points (à 46,4% au tir) et 4,5 rebonds en 25,9 minutes de jeu, ses plus faibles chiffres en carrière si l’on excepte sa saison rookie chez les Blazers, en… 2006-07. Une production assez anecdotique par rapport à ce qu’il proposait il y a encore deux ou trois saisons, où il sortait des moyennes de 22 points – 9 rebonds avec plus d’un contre en prime. Cela lui avait permis de décrocher deux places au All-Star Game et même un spot dans la All-NBA Second Team en 2018, la fameuse saison où il a porté les Spurs sans Kawhi Leonard, qui était alors blessé et en conflit avec les Éperons. Au total, le Texan de naissance a joué cinq saisons et demi à San Antonio après son arrivée pour 80 millions de dollars en tant qu’agent libre en 2015, avec 376 matchs de régulière au compteur et des stats de 19,5 points et 8,0 rebonds. Il a participé à quatre campagnes de Playoffs, allant jusqu’à goûter aux Finales de Conférence en 2017 face à la Dream Team des Warriors. Suite au départ de Kawhi Leonard, il a formé avec DeMar DeRozan un duo de vétérans qui devait garder les Spurs compétitifs au sein de la terrible Conférence Ouest. Les deux ont d’abord réussi à ramener San Antonio en Playoffs, mais la longue série de 22 qualifications consécutives s’est arrêtée en 2020, avec des Spurs entrant progressivement dans une phase de transition.

Vétéran respecté, bon coéquipier, joueur d’expérience mais joueur sur le déclin des deux côtés du terrain, LaMarcus Aldridge peut toujours apporter des choses dans un rôle limité. Reste à voir dans quel coin des States il rebondira dans les semaines à venir. 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top