Suns

Les Suns tapent les Lakers malgré le carton rouge de Devin Booker : 15e victoire en 18 matchs, le soleil brille plus que jamais à Phoenix

Phoenix Suns Cactus 9 mars 2020

Il fait chaud là non ?

Source image : YouTube

On n’arrête plus les Suns. En pleine ascension, la franchise de l’Arizona est allée taper les champions en titre sur leur parquet cette nuit. Malgré un carton rouge pour Devin Booker, malgré un LeBron James bien tranchant, Phoenix a fait le boulot face aux Lakers et se retrouve désormais à la… deuxième place de l’Ouest.

Tout juste nommé joueur du mois à l’Ouest, Devin Booker vient de se rendre compte que son équipe savait aussi faire le boulot sans lui. Expulsé au milieu du troisième quart-temps sans qu’on ne comprenne vraiment pourquoi, l’arrière All-Star a vu ses Suns tenir le coup contre les Lakers d’un LeBron James en mode Cleveland pré-2010. 38 points, 5 rebonds, 6 passes pour le King, une perf de MVP mais une perf insuffisante, les champions en titre étant trop limités sans Anthony Davis, Kyle Kuzma ou encore Marc Gasol, tous absents cette nuit. Un sacré contraste avec l’équipe d’en face, qui a réussi à s’appuyer sur la solidité de son collectif et plusieurs contributions importantes. Chris Paul n’a pas mis un panier (enfin si, un…) mais a été comme d’hab extrêmement propre (10 caviars pour un petit turnover), Deandre Ayton (17 points, 5 rebonds), Jae Crowder (15 points) et Mikal Bridges (19 points, 6 rebonds, 5 passes) ont fait un sacré taf ensemble, le duo Abdel Nader – Cam Johnson a apporté ses tirs primés en sortie de banc (17 points à 5/7 de loin en combiné), et un Dario Saric en mode sixième homme de luxe s’est carrément transformé en héros du match, terminant meilleur marqueur de Phoenix avec 21 points au total et précieux dans le dernier quart. C’était trop pour les Lakers malgré les efforts de Talen Horton-Tucker (16 points en sortie de banc) et les 17 points de Dennis Schroder. Avec cette nouvelle défaite, la sixième sur les neuf derniers matchs, les champions en titre continuent de galérer sans AD et ils peuvent remercier leurs voisins les Clippers pour leur revers à Boston, car cela permet à la bande à Frank Vogel de rester sur le podium de l’Ouest.

En parlant de podium, Phoenix a désormais pris la place de dauphin derrière le Jazz et devant les deux franchises de Los Angeles. Oui, cette phrase est bien réelle, les Suns ont non seulement deux All-Stars mais ils sont en plus deuxièmes de l’Ouest. Il y a quelques mois, tout ça paraissait improbable et ça montre encore une fois à quel point les choses vont très vite dans la plus belle ligue du monde. Auteurs d’un début de saison séduisant mais en difficulté en janvier (sept défaites en dix matchs), Chris Paul et ses copains sont sur un petit nuage depuis un mois et enchaînent les wins dans le costume de patron : 18 matchs, 15 succès, les Suns n’ont pas laissé beaucoup de matchs en route et ce n’est pas comme si les hommes de Monty Williams avaient uniquement affronté des noobs. Jetez un œil à leur calendrier, y’a quelques grosses teams au tableau de chasse. Tout ça pour dire que les Suns sont for real, et qu’il faudra véritablement compter sur eux quand les choses sérieuses vont commencer dans le Wild Wild West.

Même si les Lakers n’étaient pas au complet, même si les champions en titre sont aujourd’hui dans le dur, ça reste une victoire de qualité pour les Suns, surtout avec un Devin Booker qui ne joue que 24 minutes. Prochaine étape pour Phoenix ? Un match contre Golden State avant le All-Star Break, où les hommes de l’Arizona auront à cœur de solidifier leur deuxième place à l’Ouest.

La box score, c’est par ici.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top