Timberwolves

Malik Beasley suspendu 12 matchs : condamné par la justice, sanctionné par la Ligue, c’est ce qu’on appelle la double peine

On ne reverra pas Malik Beasley avant un moment.

Source image : YouTube

Condamné récemment à 120 jours de prison pour une sombre affaire, Malik Beasley écopera également d’une sanction sportive par la Ligue. Suspendu 12 matchs par la NBA, l’arrière ne devrait plus voir un parquet avant fin mars. 

C’est une histoire qui traîne depuis plusieurs mois et qui s’est récemment terminée devant les tribunaux. Condamné à 120 jours de prison pour avoir menacé des individus avec une arme à feu devant son domicile, Malik Beasley n’a pas échappé à une seconde sanction, cette fois venant de la Ligue. C’est Shams Charania de The Athletic qui l’a annoncé dans la nuit.

Ces douze matchs de suspension devraient lui faire manquer un bon mois de compétition et la franchise du Minnesota, représentée par Gerson Rosas, n’a pas manqué de valider cette double peine. Une déclaration retranscrite par Jon Krawczynski, toujours pour The Athletic.

« En tant qu’organisation, nous soutenons totalement la décision prise aujourd’hui par la NBA. Nous travaillons avec Malik pour le faire progresser en tant que joueur et en tant qu’individu. Nous avons hâte de voir son évolution. »

Du côté du joueur également, l’heure est au mea culpa et il assure qu’il reviendra prochainement pour montrer un bien meilleur visage.

« Je vais utiliser ce temps pour penser à mes actions. Je présente mes excuses à tous les fans qui ont été incroyables et qui m’ont soutenu dans cette période difficile. Je promets de revenir très bientôt en tant que meilleure personne et meilleur joueur. »

Cette décision prise par la Ligue montre une fois de plus que la tolérance zéro est appliquée par les plus hautes instances du ballon orange quant au comportement de ses joueurs. La plus pénalisée dans l’histoire reste cependant la franchise, qui va devoir faire sans son arrière titulaire, lequel réalisait une très bonne saison jusque-là. Englués dans les profondeurs du classement, les Wolves vivent une année particulièrement difficile entre le limogeage du coach, les blessures, le COVID, les résultats et maintenant ça. On n’est pas dans la tête de Gerson Rosas mais sans doute espérait-il un peu plus de tranquillité pour remettre la franchise à l’endroit.

Malik Beasley a été suspendu par la Ligue et c’était attendu. Condamné par la justice américaine et avant de purger sa peine cet été (il a eu un aménagement), l’arrière va être mis au placard pour douze matchs par la NBA. Le principe de double peine est appliqué, et comme d’hab’ ce sont les Wolves qui vont trinquer. 

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top