Warriors

Andrew Bogut raconte les coulisses de l’affaire Jordan Bell – Mike Brown : prenez du pop-corn, l’histoire WTF du jour est là

Andrew Bogut

C’était en mars 2019, chez les Warriors. Une histoire épique.

Source image : YouTube

Après une longue et belle carrière, Andrew Bogut est aujourd’hui à la retraite et profite ainsi de la vie comme il peut malgré le contexte actuel. De temps en temps, il se remémore également quelques moments marquants de sa carrière, comme… l’incident entre Jordan Bell et Mike Brown en mars 2019 avec les Warriors.

Certains ne s’en souviennent peut-être pas, mais les fans des Dubs n’ont probablement pas oublié. Nous sommes donc en mars 2019. Les Warriors étaient en déplacement du côté de Memphis, et Jordan Bell n’avait pas participé à la rencontre. La raison ? Une suspension d’un match pour « comportement allant au détriment de l’équipe ». Une formule classique, souvent utilisée, qui veut tout et rien dire et qui laisse souvent la place aux spéculations. À l’époque, Steve Kerr et les Warriors ne voulaient pas s’exprimer davantage sur l’affaire, eux qui étaient déjà au centre de plusieurs polémiques et rumeurs suite à l’incident Draymond Green – Kevin Durant du début de saison et la Free Agency de KD. Mais quelques jours après, la vérité est sortie. Jordan Bell avait acheté des bricoles dans l’hôtel où résidaient les Warriors… avant de mettre la note au nom du coach assistant Mike Brown. D’abord surpris puis frustré, Brown n’avait logiquement pas apprécié la combine du jeune intérieur de Golden State, et l’équipe avait ainsi décidé de suspendre le joueur.

Hier, lors d’un passage sur KNBR, Andrew Bogut est revenu sur cette affaire. Le pivot australien venait tout juste de revenir aux Warriors après un passage par les Sydney Kings en NBL, et il se souvient de tout dans les moindres détails. Des détails croustillants qui vont à coup sûr vous faire lâcher un sourire.

« Nous sommes à Memphis, et d’habitude quand vous êtes en déplacement, vous payez le tout au moment de quitter l’hôtel. Mais cet hôtel possédait la règle suivante : sans carte de crédit enregistré, le paiement devait se faire directement.

On a donc Jordan Bell qui rentre dans le magasin. Je ne peux même pas dire ce qu’il a acheté, des bougies, des cacahuètes, juste des trucs à la con. Il décide de mettre ça sur la note de Mike Brown. Et dès qu’il a quitté le magasin, ils appellent la chambre de Mike Brown, genre cinq minutes plus tard, ‘Monsieur, vous devez descendre car nous n’avons pas de carte de crédit enregistré, vous devez payer pour ça’. Il est du genre, ‘Je ne sais pas de quoi vous parlez, j’étais dans ma chambre lors de la dernière heure’.

Donc il descend et reçoit le ticket de caisse. Jordan Bell avait d’abord signé en son nom avant d’effacer pour signer au nom de Mike. Donc Mike dit, ‘Clairement quelqu’un a falsifié ma signature, ce n’est pas la mienne’.

C’est devenu tendu. Ils ont sorti les caméras de surveillance car Mike est du genre, ‘Je ne paye pas pour ça, impossible’. Sur la vidéo, on voit Jordan Bell entrer dans le magasin. Et Jordan Bell assure que ce n’est pas lui, mais il est sur la vidéo alors il dit, ‘Oh oui c’était moi, mais c’était juste une blague’.

Ils prennent ça au sérieux. Et puis Bell commence à accuser Klay [Thompson, ndlr.], ‘Oui c’est une blague que beaucoup d’entre nous font, Klay m’a toujours fait ça, il envoyait les factures d’internet et de ses films vers ma chambre. Alors je pensais que c’est un truc qu’on faisait comme ça dans l’équipe’. Et Klay est là à dire, ‘Mec, qu’est-ce que tu racontes, je n’ai rien à voir avec ça’.

Cela ne s’est pas très bien terminé pour lui car il a été suspendu pour un match, mais c’était marrant car personne ne savait ce qu’il avait acheté, du coup tout le monde sur internet pensait qu’il avait commandé un film porno en le mettant sur le compte de Mike. Donc Jordan Bell a dû sortir un communiqué vers son agent pour dire qu’il n’avait pas réservé un porno. Ce pauvre gamin n’a pas arrêté de s’enfoncer jusqu’à se faire suspendre. »

Merci Andrew, juste merci.

Source texte : KNBR

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top