News NBA

Le COVID a encore frappé : cinq matchs reportés, un calendrier bientôt surchargé

calendrier 22 juillet 2020

A ce rythme on jouera la fin de saison en 2031.

Source image : Wikipédia

On vous parlait un peu plus tôt dans la journée du match reporté des Spurs à Detroit et du danger pour le road trip à venir et malheureusement, on avait vu juste. Avec quatre cas positifs dans l’effectif, San Antonio a vu ses trois prochains matchs être annulés. De quoi compromettre un peu plus le calendrier établi ? 

C’est ce qui s’appelle un retour de karma. Alors qu’on avait envisagé des complications pour les prochains déplacements des Spurs c’est carrément trois rencontres qui vont sauter ! Adrian Wojnarowski de ESPN a balancé l’info en milieu d’après-midi et pas de bol, San Antonio n’est pas la seule équipe concernée !

Charlotte, dernier adversaire des Spurs va également être mis à l’isolement et rater deux matchs, le temps d’effectuer des tests pour voir s’il y a une contamination au sein du groupe. Alors que le COVID semblait de moins en moins affecter le calendrier, c’est cinq rencontres d’un coup qui sautent et on approche donc des trente matchs reportés en moins de deux mois de compétition. La grande question qui va se poser maintenant est de savoir comment la Ligue va faire pour reprogrammer tous ces matchs après la coupure. On s’attendait déjà à un calendrier rapproché pour tenir les délais avec les J.O en point de mire mais s’il faut en plus caler trente matchs de plus, on va finir avec des soirées à treize rencontres tous les soirs et des athlètes archi-cuits. La NBA va peut-être commencer à regretter d’avoir poussé pour organiser un All-Star Game alors que cette dizaine de jours aurait été précieuse pour rattraper une partie du retard déjà pris.

Pour en revenir à San Antonio, principal concerné par cette contamination, c’est évidemment une épine dans le pied, tant par rapport aux futures absences à déplorer (on rappelle que le protocole sanitaire peut mettre un joueur sur la touche pendant dix à vingt jours pour certains) que pour la dynamique qui est stoppée net dans son élan. (les Spurs avaient gagné cinq de leurs six derniers matchs.) Il ne manquerait plus que les joueurs isolés soient les plus importants de l’équipe genre Murray, DeRozan, Keldon Johnson et la coupe sera pleine.

San Antonio durement touché par le COVID c’est un dangereux rappel à l’ordre pour toute la NBA et Adam Silver. Cela prouve que malgré toutes les mesures, la moindre rechute peut faire des gros dégâts tant sur l’aspect sportif que pour l’organisation des compétitions. Il manquerait plus qu’on reporte des matchs à cause du mauvais temps. Oups… 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top