Pacers

Malcolm Brogdon en mode All-Star face aux Raptors : un match loupé mais pas deux, career high pour le patron !

Dans ce duel de l’Est, les Pacers ont donc pris leur revanche sur des Raptors toujours privés de Pascal Siakam et ce malgré la blessure de Domantas Sabonis, qui a dû quitter ses coéquipiers dès le deuxième quart-temps. Orphelin de son franchise player, c’est donc Malcolm Brogdon qui a une fois de plus enfilé le costume pour mener son équipe à une très belle victoire grâce à un money time géré à la perfection et un career-high qui tombe au meilleur des moments.

Sur une série de deux victoires consécutives, Toronto se rendait pour la deuxième fois en trois jours dans l’Indiana pour jouer l’une des grosses écuries de l’Est avec comme objectif, en cas de victoire, de retrouver le Top 8 de la conférence. Ce match était aussi l’épisode 2 des retrouvailles entre le jedi et son padawan puisque Nate Bjorkgren retrouvait son ancien boss Nick Nurse, avec qui il partageait jadis le banc des Dinos. Le premier gros fait du match ? Il intervient dans le deuxième quart-temps avec la sortie de Domantas Sabonis. L’intérieur lituanien est obligé de regagner les vestiaires après avoir reçu un gros choc au genou et, très vite, on apprend que Sabonis ne reviendra pas dans le match et l’inquiétude monte du côté de l’Indiana. Heureusement, Adrian Wojnarowski arrive vite à la rescousse avec des nouvelles rassurantes. L’insider fétiche de ESPN révèle que les X-Ray effectués sur Sabonis n’ont révélé aucun dommage structurel mais qu’un IRM est prévu demain matin pour des analyses approfondies. Malgré cette nouvelle rassurante ? Les Pacers avaient toujours un match à finir et les hommes de Bjorkgren rentrent au vestiaire avec dix points d’avance sur Toronto.

Une avance qui va fondre dans le troisième quart temps puisque Kyle Lowry et ses compères vont prendre feu et inscrire notamment six paniers à 3-points dans le quart-temps. En face, Indiana essaye de répondre mais une adresse en baisse permet à Toronto de revenir petit à petit. L’avance de dix points devient une avance d’un point à l’entame du quatrième quart et le momentum a alors complètement basculé. C’est à ce moment du match que Malcolm Brogdon va sortir sa cape de super-héros et prendre le contrôle du match. L’ancien des Bucks va inscrire 12 points dans le dernier quart et va surtout faire les bons choix pour mener les siens vers la victoire. Pléonasme. The Brain finira d’ailleurs la rencontre avec 36 points, sont career-high au scoring, tout en sachant que Myles Turner avait aussi décidé de prendre ses responsabilités en scorant dix points sur la fin de match. Le pivot va surtout punir les Raptors sur la ligne puisqu’il finira la rencontre avec 16 lancers-francs tentés face à des Dinos incapable de trouver la solution pour stopper Turner. C’est d’ailleurs grâce aux lancers qu’Indiana se détachera en fin de match. Très agressifs, les hommes de Bjorkgren iront 18 fois sur la ligne des LF dans le quatrième quart, ce qui irritera grandement Nick Nurse et lui vaudra même une faute technique en fin de match. Les vétérans d’Indianapolis géreront le money time d’une main ferme et les Dinos, qui avait fait le plus dur en revenant dans le match, s’écroulera dans le money time laissant la victoire leur échapper. La belle histoire du jour revient également à Jeremy Lamb qui, avec 22 points à 60% au tir, a réalisé là son meilleur match depuis son retour de sa terrible blessure la saison dernière. De plus, avec la possible absence de Sabonis pour quelques matchs et un Caris LeVert dont on ne sait pas encore quand il pourra rejouer au basket, le rôle de Lamb devient tout de suite primordial et son retour intervient au meilleur des moments.

Un Malcolm Brogdon en mode career-high, un Myles Turner des grands jours et un Jeremy Lamb toujours aussi incroyable quand il joue les Raptors ont fait plier une équipe de Toronto qui a manqué de jus et de big play en fin de match. On suivra par contre l’évolution de la blessure de Sabonis avec attention car c’est toute la saison des Pacers qui est en jeu.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top