Spurs

Patty Mills dans le livre des records de la NBA : 930 tirs du parking en sortie de banc sous le même maillot, bye bye Manu Ginobili

Le record reste à San Antonio, mais change de proprio.

Source image : NBA League Pass

Auteurs d’un début de saison plutôt intéressant, les Spurs peuvent compter sur un joli mix entre jeunots prometteurs et vétérans qui font le boulot. Dans cette deuxième catégorie, on retrouve évidemment Patty Mills, qui fait partie des meubles et qui est particulièrement chaud cette année, à tel point qu’il se permet de prendre un record à Manu Ginobili. 

C’est une stat qui n’a pas forcément été beaucoup mentionnée depuis hier soir, mais qui pourtant veut dire quelque chose. Sur le parquet des Blazers lors du MLK Day, Patty Mills a inscrit son nom dans le livre des records de la NBA en inscrivant son 930e tir primé en sortie de banc avec les Spurs. L’Australien de 32 ans est ainsi devenu le remplaçant le plus prolifique de l’histoire derrière l’arc avec une seule et même équipe. Et comme l’histoire fait bien les choses, Patty a dépassé une légende de San Antonio, mister Manu Ginobili, auteur de 929 tirs à 3-points en carrière dans le costume de remplaçant. Pas rien quand on connaît les exploits réalisés par l’Argentin sous la tunique texane pendant plus de 15 ans. Aux Spurs depuis une bonne décennie, Mills a commencé seulement 56 matchs sur 611 disputés avec San Antonio, pour des statistiques de 9,3 points en 20,5 minutes de jeu avec un joli 39,3% de réussite du parking. Apporter un coup de boost en sortie de banc à travers son adresse extérieure, c’est une responsabilité qu’il connaît bien et il remplit son rôle avec une belle régularité, prenant même parfois des coups de chaud en mode FIBA comme ce fut le cas lundi à Portland. Avec 21 points en 24 minutes à 8/11 au tir dont 5/7 de loin, Patty a fait cramer les ficelles du Moda Center, et les Spurs ont pu remporter une troisième victoire en quatre matchs pour prendre la cinquième place de l’Ouest avec un bilan de huit succès pour six revers.

« Je pense que ce record signifie quelque chose concernant la capacité à comprendre son rôle et essayer de maximiser cette opportunité tout en restant fidèle au joueur que vous êtes.

Manu était l’exemple parfait à travers la manière avec laquelle il a accepté son rôle. »

– Patty Mills

Ce genre de grosse perf en sortie de banc, Patty commence à les collectionner depuis le début de la saison. 21 points (5/6 de loin) contre les Raptors fin décembre, 27 pions (8/12 du parking) sur le parquet des Clippers il y a deux semaines, 21 unités (5/8 derrière l’arc) à Minneapolis quelques jours plus tard, bref il rigole pas le papy. On ne joue que depuis 14 matchs mais Mills est aujourd’hui sur ses meilleures moyennes en carrière, avec des stats de 14,7 points (troisième scoreur de l’équipe) et 3,1 passes décisives en 25,3 minutes, à 47,4% au tir dont 45,7% de loin et 89,5% aux lancers francs. Limite on parle d’un candidat pour le trophée de Sixième Homme de l’Année, Mills profitant notamment de l’absence de Derrick White sur le backcourt pour montrer qu’il lui reste pas mal de basket dans les mains. Et puisqu’on parle de vétéran qui cartonne en sortie de banc et de tirs primés, sachez que Rudy Gay a lui planté son 1 000e tir à 3-points en carrière face aux Blazers hier soir, terminant avec 21 points au total à 5/8 de loin. Les vieux sont toujours là !

Un record pour Patty Mills, qui fait office de récompense pour son beau début de saison mais aussi pour l’ensemble de sa contribution avec la franchise des Spurs. Et vu sa forme actuelle, quelque chose nous dit qu’il n’a pas fini de planter…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top