Rockets

Christian Wood confirme chez les Rockets : faire oublier James Harden ne sera pas simple, mais le talent est là

Christian Wood Rockets (19 janvier 2021)

Le mec est plus qu’un simple candidat au MIP : il veut le MVP aussi ou quoi ?

Source image : Youtube/Bleacher Report.

Arrivé à Houston durant l’intersaison, Christian Wood réalise un début de saison 2020-21 dans la continuité de ses derniers mois chez les Pistons. Depuis le départ de James Harden, l’intérieur de 25 ans a encore gagné en responsabilités et ne semble pas spécialement gêné.

Mais où s’arrêtera donc Christian Wood ? La question mérite d’être posée au vu de l’excellent début de saison sur le plan individuel de l’intérieur des Rockets. Non drafté en 2015 et snobé par la NBA à plusieurs reprises par la suite, le garçon n’a jamais lâché son rêve malgré les nombreuses galères et incessants allers-retours avec la G League ces dernières années. Comme le disait si bien un grand penseur local au sein d’un papier dédié au joueur l’an dernier, Wood est bel et bien sorti du bois et se révèle désormais être un joueur qui compte dans la Ligue. Signé pour 41 millions de dollars sur trois ans par les Rockets au cours de la Free Agency 2020 à la suite d’une saison de constante progression du côté des Pistons, l’intérieur de 25 ans enchaîne avec brio. La mif à l’abri, le beau bébé de 2m08 n’a pas tardé à trouver ses marques dans le Texas. Dans une équipe encore en chantier, le garçon a fêté ses débuts avec sa nouvelle équipe avec un petit match à 31 points et 13 rebonds face aux Blazers (126 à 128). Très régulier dans sa production et toujours positif au sein d’un groupe qui naviguait à vue jusqu’au départ de James Harden, Wood a encore confirmé tout son talent la nuit dernière à l’occasion du Martin Luther King Day. Avec ses 30 points à 11/16 au tir et 9 rebonds, le titulaire au poste 5 (désolé DeMarcus) a une nouvelle fois maintenu dans le match son équipe, finalement battue par les Bulls (120 à 125). Wood est comme un poisson dans l’eau chez les Rockets et ça se traduit statistiquement. Notre ami de la nature s’inscrit comme un solide candidat au titre de MIP avec ses 23,8 points à 53,6% au tir dont 36,5% du parking, 10,7 rebonds et 1,7 contre en 33 minutes de jeu en moyenne. Une production qui valide pour l’instant complètement le choix du jeune GM des Rockets, Rafael Stone, et ouvre de très belles possibilités d’associations avec John Wall et Victor Oladipo notamment. La situation n’est donc pas si désespérée que cela à Houston.

Et oui messieurs dames, si James Harden a quitté H-Town tout récemment pour les Nets, un nouveau shérif n’a pas tardé à se manifester pour faire régner la loi en ville. Son profil et même son impact sont bien sûr incomparables à ceux du Barbu, mais Wood représente le présent et sans doute l’avenir de Houston, c’est indéniable. Pour tracer sa route, Christian Bois est pour le moment accompagné de Victor Oladipo et John Wall pour former un trio dont on ne connaît pas encore la hiérarchie. Pas sûr qu’il en existera réellement une de toute manière. Le technicien local, Stephen Silas, va peut-être laisser le terrain décider à sa place. De toute façon, les trois hommes peuvent très bien cohabiter et se partager les responsabilités entre adultes responsables. Leur impact commun ne sera pas de trop pour tenter de faire remonter au classement une équipe avant-dernière de la Conférence Ouest avec un bilan de quatre victoires et huit défaites. Maintenant que la longue et belle page Harden est tournée, place à la suite. Wood est un peu cette douce clairière que l’on est si heureux de rencontrer lorsqu’on se balade dans un bois bien sombre et inconnu. Scruter l’évolution et le rôle de cet intérieur moderne et très complet sera l’une des principales justifications pour regarder ces Rockets new look d’un œil très attentif au cours des prochains mois. Et comme on dit, « sky is the limit » pour celui que Shaquille O’Neal a félicité récemment et que Cousins a comparé en décembre 2020 à un certain… Anthony Davis. Le rapprochement est plutôt sympa !

« Il a beaucoup de similitudes avec Anthony Davis. La taille, la capacité à défendre les cinq positions, dans la polyvalence des deux côtés du terrain. Évidemment, je ne dis pas qu’il est le même joueur qu’AD, mais il a certainement le potentiel pour devenir un joueur de ce calibre. C’est notre travail de l’aider à faire ressortir cela. »

– DeMarcus Cousins au Houston Chronicle à propos du profil de Christian Wood.

Le décollage a été compliqué pour les Fusées, mais Christian Wood fait partie des grosses satisfactions à Houston. L’intérieur est la preuve vivante que les échecs n’empêchent pas de réussir par la suite si l’on continue à y croire. Alors, second décollage prévu au cours des prochaines semaines pour les Rockets et leur nouveau go-to-guy ?

Source texte : NBA.com et HoustonChronicle.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top