Nets

Qui pour compléter le roster des Nets ? Trois places à prendre, beaucoup de candidats, faites vos jeux

Roster Nets 19 janvier 2021

Il y a du beau monde de dispo sur le marché.

Source image : Montage via Youtube

Avec l’arrivée de James Harden et le départ de Jarrett Allen, Caris LeVert, Rodions Kurucs mais aussi Taurean Prince, il y a comme un manque de personnel dans le vestiaire des Nets. Avec seulement quatorze joueurs sous contrat, Brooklyn dispose de trois spots à combler et ils ne se priveront pas pour le faire. 

Sean Marks l’a promis ce jeudi au cours d’une interview avec Michael Grady : les Nets vont se remplumer avec plusieurs signatures.

« Nous allons avoir dix-sept gars à la fin. Sans le moindre doute, notre roster n’est pas complet. Nous allons nous montrer vigilants. Nous avons trois spots et j’ai un maximum de confiance en notre équipe de scouts qui fait un boulot extraordinaire depuis des années. Nous allons continuer d’ajouter des éléments à mesure que la saison avance. »

Ceci étant dit, qui va venir rejoindre le Big Three des Nets dans sa course au titre ? Beaucoup de joueurs sont encore sur la touche, dans l’attente d’un contrat et il y a quelques bonnes affaires à dénicher pour un prix souvent modique. Selon Bobby Marks d’ESPN, les Nets disposent encore d’une petite mid-level exception (celle à 5,7 millions) et peut-être disposeront-ils bientôt d’une disabled player exception (également à 5,7 millions) avec la blessure de Spencer Dinwiddie.

Brooklyn a besoin de plusieurs profils pour combler les trous et un qui ferait du bien c’est un pivot capable de défendre un peu le steak en relais de DeAndre Jordan. Plusieurs candidats présentent ce profil sur le marché. Tyson Chandler, 38 ans, n’a toujours pas annoncé sa retraite sportive et c’est un ancien camarade d’Harden à Houston. Plus jeunes et donc peut-être plus intéressants : Ian Mahinmi, Kyle O’Quinn et surtout Dewayne Dedmon sont encore libres. Ce dernier a pour lui cette double-casquette de l’intérieur défensif, capable de planter de loin. Il avait tourné à 38% du parking à Atlanta il y a deux ans avant de vivre un cauchemar l’an dernier entre les Kings et les Hawks. Différents profils mais aucun qui ne demandera une somme folle pour s’engager.

En dehors du poste de pivot, les Nets peuvent se renforcer à peu près partout tant qu’il s’agit de joueurs capables de défendre le cuir, ce qui ne représente pas la force première de James Harden ou Kyrie Irving, s’il revient un jour. Un nom qui sort du chapeau et qui ferait beaucoup de bien s’il est de retour à 100% c’est Andre Roberson. Laissé libre par le Thunder, il connaît bien Durant et même s’ils se sont un peu accrochés sur le terrain, l’ailier a toujours loué les qualités de son ancien compère. En 2018, il parlait même de lui comme le meilleur défenseur de la ligue. Cerise sur le gâteau, Dédé Roberson se trouve être le beau-frère de Spencer Dinwiddie. Autant dire que son intégration sera tout de suite plus facile, malgré la blessure de ce dernier. Autres défenseurs prêts à rejoindre l’armée Nets : Iman Shumpert et Rondae Hollis-Jefferson. Le point commun entre les deux c’est qu’ils ont déjà connu Brooklyn ! Le premier avait marqué de bons points l’an dernier en relais de Wilson Chandler suspendu alors que le second a tout simplement été drafté par les Nets et il y est resté quatre saisons. L’un comme l’autre apporterait sa pierre à l’édifice en défense et c’est surtout là qu’ils seront attendus. Dans le même registre mais avec une cote encore plus basse, Michael Kidd-Gilchrist a été libéré par les Knicks et il pourrait donc s’éviter un déménagement en rejoignant les rivaux. A 27 ans et avec une carrière à l’arrêt ou presque, ce serait un beau rebond pour lui.

On pourra aussi citer les signatures « belles histoires » comme un énième retour de Jamal Crawford, bientôt 41 ans, ou encore Isaiah Thomas qui serait enfin débarrassé de ses problèmes physiques. Le lutin s’est entraîné avec Kyrie et KD durant l’été et peut-être qu’ils ont échangé les numéros au cas où… Kyle Korver à la recherche d’une bague ou Ersan Ilyasova pourraient apporter du shoot dans le corner mais ce n’est pas avec eux que la défense va step-up. A Sean Marks d’ériger ses priorités.

Brooklyn dispose de trois spots dans son roster et beaucoup de monde risque d’envoyer son CV pour renforcer l’ogre du Barclays Center. Un peu de viande à l’intérieur mais surtout beaucoup de défenseurs sont espérés pour donner à cette équipe plus de consistance. A voir qui saura tirer son épingle du jeu et appâter le board des Nets. 

Source texte : Yard Barker / SFGATE / Nets Daily

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top