Pacers

Ça commence mal pour Caris LeVert chez les Pacers : masse rénale détectée, absence indéterminée, mode gros stress activé

caris levert

Les médecins lui auraient recommandé de se mettre… au vert.

Source image : NBA League Pass

Membre important du blockbuster trade qui a envoyé James Harden à Brooklyn, Caris LeVert se préparait tranquillement à débuter sa nouvelle aventure à Indianapolis. Problème : la visite médicale a détecté une masse sur un rein et le joueur ne sera ainsi pas disponible pas avant un petit moment. Pas demain la veille que les Pacers auront un arrière sans bobo…

Il y a quelques jours, on louait encore la belle opération réalisée par nos amis les Pacers dans le deal qui a envoyé James Harden à Brooklyn. Si la barbe ne posera jamais un pied dans l’Indiana, la franchise avait toutefois pu récupérer le talentueux Caris LeVert, se débarrassant au passage de Victor Oladipo et de ses envies de départ. Un arrière encore jeune, qui s’intègre facilement dans un groupe, avec une belle marge de progression, moins cher et sous contrat jusqu’en 2023. Bref… du tout bon. Dernier petit détail pour finaliser ce mariage gagnant-gagnant entre le joueur et la franchise ? La célèbre visite médicale. Et c’est là que le bât blesse. Selon Associated Press, cette dernière aurait révélé un problème au rein qui va retarder les débuts de l’ancien chouchou du Barclays Center.

« Les Pacers seront privés de leur nouvelle recrue Caris LeVert pour une durée indéterminée, suite à l’IRM qui a révélé une masse sur son rein gauche pendant la visite médicale validant le trade à quatre équipes de cette semaine. »

Pour les Pacers… ça sent un peu le sapin, d’autant que l’équipe est déjà privée de T.J Warren jusqu’à nouvel ordre et que bien sûr, Toto Dipo est désormais loin. L’organisation a déjà annoncé que son nouveau poulain allait pratiquer toute une batterie de tests et que plus d’informations seraient révélées à ce moment-là. Du côté du néo-Pacer c’est évidemment la douche froide et il s’est pour l’instant contenté de remercier sa nouvelle équipe, espérant pouvoir leur rendre la pareille sur le terrain en temps voulu.

« De la part de ma famille et de moi-même, nous remercions les Pacers pour leur soutien et leurs conseils. Nous sommes reconnaissants pour leur extrême rigueur durant la visite médicale et j’ai hâte de pouvoir me joindre à l’équipe et de faire partie de cette grande organisation le plus vite possible. »

Désormais bien dégarnis sur les ailes, nos amis les fermiers n’ont plus qu’à espérer que les frères Holiday ainsi que Doug McDermott ne se pètent pas un truc durant la convalescence de leurs deux meilleurs ailiers. Solidement installés dans le premier wagon de l’Est à une défaite seulement du leader Boston, les Pacers ont de quoi voir venir mais il ne faudrait pas que les soucis physiques s’enchaînent au risque de perturber les bons débuts de Nate Bjorkgren aux manettes de cette équipe. 

Caris LeVert sera donc absent jusqu’à nouvel ordre. Avec un Victor Oladipo parti vers d’autres cieux et T.J Warren à l’infirmerie pour un moment, il faudra vite trouver d’autres alternatives au scoring pour assister Malcolm Brogdon et Domantas Sabonis. A moins bien sûr que les deux hommes ne se lancent dans un concours de qui est le plus chaud, ce qui serait tout de même une belle nouvelle.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top