Blazers

Jusuf Nurkic s’est fracturé le poignet droit : le Bosnien de Portland ne sera donc jamais en paix

Jusuf Nurkic

Y’a des news qui ne donnent pas le smile…

Source image : YouTube

Il y a des Shams Bomb qu’on chérie, d’autres qu’on déteste. Celle-ci rentre dans la deuxième catégorie puisque Shams Charania de The Athletic a annoncé que Jusuf Nurkic s’était cassé le poignet droit lors de la rencontre des Portland Trail Blazers face aux Indiana Pacers ce jeudi.

Nouveau coup dur pour Jusuf Nurkic et pour la franchise des Blazers avec ce gros bobo qui survient seulement six mois après le retour du pivot bosnien à la compétition, lui qui s’était pété la jambe en mars 2019 et avait raté une bonne partie de la saison 2019-20. C’est sur une action comme on en voit des dizaines par match que Nurkic s’est fracturé le poignet. En plein troisième quart-temps de la rencontre face aux Pacers cette nuit, Nurkic essaye de subtiliser la balle sur un drive de Malcolm Brogdon avant de se tenir la main bizarrement et de rentrer au vestiaire dans la foulée.

La durée d’indisponibilité n’est pas encore connue mais elle devrait s’étendre à plusieurs semaines, surtout s’il doit passer sur le billard. Une absence dont les Blazers n’avaient absolument pas besoin car Nurkic est une pièce importante de l’effectif de Terry Stotts, même si les stats du Bosnien sont bien en dessous de ses standards habituels (environ 10 points, 8 rebonds, 3 assists, 1 contre, 1 interception en 24 minutes par match cette saison). L’impact physique de deux grosses blessures en deux ans mais aussi mental ne sera pas à négliger, et on souhaite revoir Nurkic de retour sur les parquets le plus rapidement possible.

Cette blessure rabat par ailleurs les cartes dans la rotation de Portland et celui qui devrait le plus en profiter est Harry Giles III. Arrivé cet automne en provenance des Sacramento Kings, l’ancien de Duke n’a joué que 52 minutes depuis son arrivée dans l’Oregon avant le match contre les Pacers (11 minutes contre Indiana), et ce malgré une belle pré-saison. En l’absence de Zach Collins, lui aussi abonné à l’infirmerie, son rôle risque donc de grandir dans les matchs à venir, que ce soit directement en titulaire ou en doublure d’Enes Kanter qui pourrait faire son entrée dans le cinq de départ. En 11 rencontres cette saison, le pivot turc tourne à 10,5 points et 9 rebonds de moyenne à 66% d’adresse au tir. 

La soirée noire des Blazers s’est soldée par une large défaite face à de solides Pacers sur le score de 111-87. Incapable de réaliser le moindre stop, la défense des Blazers a coulé, montrant une nouvelle fois pourquoi elle fait partie des pires défenses de la Ligue. Cette saison, les Blazers encaissent en moyenne 113 points pour 100 possessions, beaucoup trop pour une équipe qui dit viser une Finale de Conférence. En attendant Caris LeVert, Malcolm Brogdon et Domantas Sabonis – auteur de 25 et 23 points respectivement – ont porté une équipe des Pacers au diapason qui possède maintenant un bilan de huit victoires et quatre défaites, synonyme de la quatrième place à l’Est. 

Les blessures continuent de tomber en NBA. Jusuf Nurkic s’est cassé le poignet et va quitter ses coéquipiers pour un certain temps. Damian Lillard doit sortir le mode MVP et C.J. McCollum doit continuer de jouer comme un All-Star si les Blazers veulent rester dans le bon rythme dans la terrible Conférence Ouest.

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top