Spurs

Derrick White se fracture à nouveau l’orteil : doigt de pied dans la table basse, tu connais

Derrick White

Maintenant que la maille est sécurisée, c’est le moment d’en profiter !

Source image : NBA League Pass

Il a à peine eu le temps de se rappeler ce en quoi consistait fouler un parquet NBA que Derrick White a déjà dû le quitter pour cause d’une nouvelle blessure au même doigt de pied. Les fans craignaient le pire et son absence pour une durée indéterminée a rapidement été confirmée. Désormais, place au traitement et à la rééducation pour le joueur des Spurs.

Tout juste de retour sur les parquets NBA, Derrick White va devoir s’en éloigner à nouveau pour plusieurs semaines au minimum. Pour cause, revenu au jeu lors de la seconde opposition face aux Lakers (perdue 103 à 109) dans la nuit du 1er au 2 janvier, l’arrière des Spurs s’est malheureusement blessé à un doigt de pied lors des 25 minutes qu’il a pu disputer (pour 9 points à 3/9 au tir dont 1/4 à trois points). Comme l’a révélé Shams Charania de The Athletic et l’a très rapidement confirmé la franchise texane la nuit dernière, le joueur de 26 ans souffre d’une fracture mineure à l’un des orteils du pied gauche le rendant donc à nouveau indisponible, et ce pour une durée indéterminée pour le moment. Ce qui peut faire peur concernant l’un des chouchous de Gregg Popovich, est qu’il revenait à ce moment-là tout juste d’une blessure longue durée à ce même orteil opérée au cours du mois d’août 2020. Ce coup dur intervient alors que les Spurs pensaient pouvoir récupérer petit à petit leur arrière et en auraient eu bien besoin dans un début de saison pas inintéressant mais ne se traduisant pas spécialement dans le bilan négatif de l’équipe (deux victoires et quatre défaites).

De plus, le contrat du 29è choix de la Draft 2017 arrivant à son terme en 2022, White venait de trouver un accord avec les Spurs pour parapher une prolongation. Le natif du Colorado a en effet mis la daronne à l’abri avec la signature d’un deal à 73 millions de dollars répartis sur quatre ans (entre 2021 et 2025) conclu en décembre 2020 avec son employeur de toujours. La confiance régnait donc entre les deux camps et ça ne devrait d’ailleurs pas changer au sein de cette maison connue et reconnue pour sa loyauté. Néanmoins, ce démarrage bien triste d’un exercice 2020-21 devant rimer avec confirmation voire explosion pour Derrick White va largement ralentir sa progression. Le principal intéressé avait montré ses progrès au cours d’une saison 2019-20 sans Playoffs pour la première fois depuis 22 ans mais conclue avec des moyennes de 11,3 points à 45,8% au tir et 36,6% à trois points, 3,3 rebonds et 3,5 passes en moins de 25 minutes de jeu. Unique point positif lié à son absence : certains jeunes de l’effectif vont bénéficier d’un temps de jeu en hausse, utile pour se montrer. C’est d’ailleurs ce que font très bien Dejounte Murray, Lonnie Walker IV et le rookie Devin Vassell depuis deux semaines. De son côté, Popovich s’est montré très déçu pour un élément de son effectif qu’il apprécie et voit grandir depuis plus de trois ans tout en restant flou sur son retour :

« C’est un coup de malchance pour lui et pour notre équipe. Il s’est en fait blessé au même orteil que celui pour lequel il avait suivi une rééducation et venait de faire son retour. Nous allons donc le faire examiner demain et nous partirons de là. »

Derrick White connaît un contre-temps inattendu avec cette nouvelle blessure à un orteil maudis du pied gauche. Les Spurs vont devoir faire sans lui pendant quelques temps. L’occasion d’offrir plus de minutes aux jeunes et non pas au fossile Patty Mills (très performant, il est vrai) !

Source texte : The Athletic et @Spurs sur Twitter

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top