Los Angeles Clippers

Les Clippers s’en sortent in extremis face à Phoenix : un Paul George incroyable, voilà ce qu’il aura fallu pour gérer… un +30 à la mi-temps

Paul George 4 janvier 2021

Quand tu revois les images de ton beef ave Devin Booker.

Source image : YouTube

Pendant que Stephen Curry brûlait face aux Blazers ce qu’il nous restait de vigueur en toute fin de nuit, il y avait un match à Phoenix, et pas n’importe quel match. Un choc de l’Ouest, LE choc de l’Ouest, entre deux des franchises les plus en place en ce début de saison, à un choke près des Clippers face à Dallas. Les Clippers donc, les Clippers face aux Suns, pour une affiche bien partie pour devenir un classique cette saison. Comme prévu la montagne n’a pas accouché d’une souris, même si on a tous failli se barrer… à la mi-temps.

Très rapidement le choc n’en était déjà plus un. Dans la plus pure tradition d’un début de saison débridé et rythmé par les blow-outs, les Clippers bombent le torse et on se dirige vers un jour sans pour les hommes de Monty Williams. Paul George, Luke Kennard et Reggie Jackson font ainsi passer le score de 29-24 à… 52-24, oui oui, un 23-0 qui torpille l’intérêt du main event de la nuit et qui nous incite à switcher poliment sur le match de Stephen Curry, avec un œil également sur un duel étonnant entre… Zach LaVine et Jalen Brunson. Pas question de se cogner une branlée inintéressante. L’écart grimpera même jusqu’à 31 après un nouveau three de l’ancien sniper des Pistons, un jour sans pour les Suns qu’on vous dit. La soirée passe, la mi-temps est atteinte avec un matelas confortable pour les Clippers et un Paul George déjà à 22 points à la pause. Luke Kennard a pour sa part claqué ses 13 points en dix minutes, comme souvent Nicolas Batum a rentré ses tirs de loin en début de match, et en face ça patine sévère, avec un aperçu violent du niveau requis pour jouer les cadors à l’Ouest.

Mi-temps, Jordan et Bugs Bunny sortent la fiole magique.

Le troisième quart ne sera pas celui de la remontada pour les Suns, mais plutôt celui de la remise en route. Longtemps l’écart reste stationné entre quinze et vingt points mais en fin de période Dario Saric se rend utile, Deandre Ayton ne laisse rien passer en défense puis valide tout ça de l’autre côté et après un dernier tir lointain de Cam Johnson les Suns sont revenus à… sept points. Côté Clippers le fantôme des derniers Playoffs est de retour, et le dernier quart aura d’ailleurs des airs de match de Playoffs de par l’intensité proposée par les deux équipes. Et qui est-ce qui prend les rênes dans un dernier quart au couteau ? Les leaders bien sûr. Chris Paul à la baguette côté Suns, Devin Booker qui nous lâche des fade aways à faire revenir hésiter Kobe à revenir parmi nous, Deandre Ayton en foul trouble mais qui revient faire le gros dur en fin de match, et Mikal Bridges qui déploie ses gogo-gadgetos bras en défense pour tenter de sortir Paul George de son match après avoir déjà réussi à pourrir la soirée de Kawhi The Mask Leonard. Celui qui tentera également de faire dégoupiller Paulo ? Devin Booker, un peu insolent après un fait de jeu et qui viendra chicaner un peu PG en des termes que nous ne nous abaisserons pas à répéter. Petite échauffourée des familles, Playoffs intensity on a dit, et Devin Booker qui s’empare cette fois-ci non pas du mental de PG mais bien du scénario de ce match. Mode attaquant ultime enclanché, Saric et Johnson qui l’accompagnent, et la défense qui faitr également son apparition en fin de match. Une fin de match qui sera finalement gérée in extremis par des Clippers tout heureux d’avoir pu compter 400 points d’avance à la mi-temps, et après un dernier three de Nicolas Batum ce sont donc les hommes de Tyronn Lue qui s’en sortiront au bout d’un suspense qui aura mis un peu de temps à arriver.

Score final 112-107, et des Californiens pas assez sur leurs gardes face à une équipe qui semble décidée à ne rien lâcher cette saison. 5-2 à gauche, 5-2 à droite et donc une grande partie de la NBA qui les regarde d’en bas, il faudra confirmer tout ça de part et d’autres et très vite mais quelque chose nous dit que l’on devrait retrouver tout ce petit monde plutôt haut dans le classement et ce jusqu’à la fin de la saison. Pour les Clippers c’est une habitude, mais pour les Suns c’est très nouveau, et c’est à la fois très mérité et très… agréable.

stats Suns Clippers 4 janvier 2021

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top