Spurs

Becky Hammon marque l’histoire : première femme à coacher une équipe en saison régulière, merci à Gregg Popovich pour l’expulsion

Becky Hammon coach

Ça tombe bien Becky, y’a du boulot chez les Spurs.

Source image : YouTube

Cette nuit, Becky Hammon est devenue la première femme à tenir les rênes d’une équipe NBA en tant que head coach dans un match de saison régulière, après l’expulsion de Gregg Popovich face aux Lakers. Nouvelle étape de son ascension dans le monde du basket masculin, Hammon n’a pu empêcher la défaite des Spurs face au champion californien mais fut, en tout cas, symbole d’une victoire plus grande qu’un simple match pour le basket.

Ainsi, voilà donc une nouvelle belle histoire autour d’une bonne gueulante de Popovich. Frustré par la performance des siens – qui ont couru après le score toute la rencontre – ainsi que par les arbitres, Pop s’est gentiment vu signaler le chemin des vestiaires dans les dernières minutes du second quart-temps. Gregg exclu, place à l’adjoint pour prendre la relève sur le banc ou plutôt… l’adjointe. Montée en grade au sein du staff des Spurs depuis son arrivée en 2013 (elle a officiellement intégré le staff en 2014 mais côtoyait déjà les Spurs avant), Hammon – qui avait déjà mené San Antonio vers le titre en Summer League en 2015 – s’est vu désignée par le triple meilleur entraîneur de l’année pour finir le match comme head coach, une grande première pour une femme. Le départ de l’assistant et légende des Spurs Tim Duncan a notamment ouvert la porte à cette possibilité, Timmy remplaçant officiellement Pop l’an passé quand celui-ci se faisait expulser, avec Hammon dans le costume d’assistante.

Ce serait un euphémisme de dire que Becky Hammon connaît bien le basket. Une carrière de quinze ans en tant que joueuse, sextuple All-Star WNBA avec le Liberty de New York et les San Antonio Silver Stars, elle fut l’une des meilleures joueuses de sa génération avant de se lancer dans le coaching suite à une grosse blessure au genou. Elle a immédiatement commencé son initiation chez les Spurs, se faisant progressivement une place dans ce milieu d’hommes. Éligible au Hall of Fame en 2021, l’ancienne meneuse à l’âme de leader a donc pu accéder au rôle de coach le temps d’une mi-temps.

« Évidemment, c’est quelque chose de grand. C’est un moment important. Je me suis fait transférer ici en 2007, donc cela fait 13 ans que je suis à San Antonio et que je fais partie des organisations sportives locales, les Spurs et les Stars. J’ai investi beaucoup de temps, et ils ont investi beaucoup de temps pour me former et me faire progresser » a-t-elle déclaré via ESPN.

Les réactions n’ont pas manqué de la part des autres protagonistes du match, côté Spurs comme côté Lakers, qui ont eu un mot pour Becky.

« Becky était joueuse, et tout joueur qui connaît l’histoire du basket féminin sait ce qu’elle représente pour ce sport. […] Elle est l’une des nôtres. Quand elle parle, on l’écoute. »

– DeMar DeRozan

Dejounte Murray a de son côté rendu un véritable hommage à la coach du soir, lui témoignant tout son respect et lui tendant la perche pour des ambitions futures.

« Vous devez lui tirer votre chapeau. Je fais attention à tous les détails. Elle est présente depuis que je suis là. Je la regarde parler à tous les joueurs, qu’ils soient vétérans ou jeunes. Et ce juste en utilisant sa voix et sa connaissance du jeu. J’adore Becky à mort. Nous sommes vraiment, vraiment proches. […]. L’avenir est radieux pour elle. J’espère qu’elle s’y accrochera et ne lâchera pas. Un jour, cela peut arriver, ou non [devenir coach d’une équipe NBA, ndlr.]. Qui sait ? Mais elle est définitivement sur la bonne voie, et je pense que tout le monde ici l’apprécie. Elle donne l’exemple à toutes les femmes. « 

LeBron James, adversaire du soir et jamais avare en parole sur l’évolution de son sport, a également été élogieux sur le travail de Becky Hammon et l’avancée de la NBA.

« Elle a bossé, et quand vous bossez vous obtenez des opportunités. […] C’est une belle chose juste de l’entendre grogner pour obtenir la faute, annoncer des systèmes, et elle est très passionnée par le jeu, alors félicitations à elle et félicitations à la ligue. »

Des propos éloquents pour une pionnière le temps d’une soirée en attendant la suite. Amoureuse du jeu et à la bonne école, Becky Hammon a tout en main pour continuer son chemin et pourrait en inspirer d’autres. Pour cela on attend d’autres coups de gueule de Popovich évidemment.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top