Grizzlies

La liste des blessés s’allonge chez les Grizzlies : Jaren Jackson Jr., Ja Morant, Grayson Allen… ça se bouscule sévère à l’infirmerie

Grizzlies 5 août 2020

Huit absents en tout sur ce début de saison, dur dur…

Source image : YouTube

On dit souvent que les blessures font partie du jeu et qu’ils ne représentent pas une excuse. Mais quand vous avez la moitié de l’effectif qui se retrouve à l’infirmerie dont les deux meilleurs joueurs, ça peut vite devenir compliqué. Demandez donc aux Grizzlies.

Dur ce début de saison pour Memphis. Après la très belle campagne de l’an passé, qui a vu les Grizzlies s’incruster à la surprise générale dans la course aux Playoffs à l’Ouest sous l’impulsion de leur génial rookie Ja Morant ainsi que Jaren Jackson Jr. et les autres jeunots de l’effectif, la franchise du Tennessee doit aujourd’hui se débrouiller sans plusieurs éléments majeurs et ça se voit dans les résultats. Quatre matchs joués, trois défaites, tout ça avec pas moins de… huit joueurs sur le flanc. Pour info, la saison régulière a commencé le 22 décembre, on est aujourd’hui le 31. Lors de la rencontre de la nuit dernière à Boston, Grayson Allen s’est ajouté à la liste, jouant seulement 12 minutes à cause d’une blessure à la cheville. En début de semaine, Ja Morant avait rejoint les vestiaires du Barclays Center en chaise roulante, il sera absent trois à cinq semaines. Jaren Jackson Jr. avait lui été victime d’une déchirure du ménisque dans la bulle de Mickey au mois d’août et ne devrait pas revenir avant fin janvier. Vous ajoutez à ça les absences de De’Anthony Melton (protocole COVID, trois matchs ratés cette saison, day-to-day), Justise Winslow (hanche, aucun match joué avec les Grizzlies, date de retour inconnue), Xavier Tillman (rotule, aucun match joué en NBA, date de retour inconnue), Killian Tillie (ischios, aucun match joué en NBA, day-to-day) et Jontay Porter (genou, aucun match joué en NBA, date de retour inconnue), et vous obtenez une infirmerie blindée qui va bientôt devoir subir des travaux d’agrandissement si ça continue.

Difficile dans de telles conditions de vraiment rivaliser, surtout pour cette équipe jeune qui évolue dans la terrible Conférence Ouest, où les places en Playoffs sont plus chères que jamais. Si les Grizzlies savaient qu’ils seraient privés de JJJ ou encore Justise Winslow en début de saison, ils ne s’attendaient pas à voir Ja Morant rejoindre l’infirmerie pour plusieurs semaines. Et sans le Rookie de l’Année 2020, jeune phénomène au poste de meneur de jeu, ce n’est évidemment pas du tout la même histoire. Mais quand vous avez en plus un mec comme Melton – joueur très précieux en sortie de banc la saison dernière – qui n’est pas dispo, quand vous avez un rookie comme Tillman – capable d’apporter en défense – qui tarde à faire ses grands débuts, et que Grayson Allen – séduisant dans la bulle (mais dans le dur en ce début de saison) – se blesse à son tour, alors la tâche devient vite impossible, et ce malgré les efforts de Kyle Anderson, Jonas Valanciunas et Dillon Brooks. Bien entendu, les éclopés vont revenir un jour, mais les Grizzlies n’imaginaient pas démarrer la saison de cette manière dans l’An II de l’ère Ja Morant. Une deuxième année qui s’annonçait déjà pas facile, car confirmer une saison surprise en NBA – où l’adaptation est constante de la part de la concurrence – est loin d’être évident, encore plus dans le Wild Wild West où 80% des équipes tentent de se faire une place en Playoffs. Le point positif dans tout ça ? Certains joueurs vont avoir plus de responsabilités et pourront donc progresser plus vite, même si on risque d’enchaîner les défaites à Memphis. Le meneur Tyus Jones forcément, lui qui remplace Morant dans le cinq. Mais on pense surtout au rookie Desmond Bane, qui a commencé titulaire en deuxième période à Boston suite à la blessure d’Allen, tout ça pour finir avec 16 points en 32 minutes (deux records pour lui). On pense aussi à John Konchar, qui a également obtenu son plus gros temps de jeu en carrière sur le parquet des Celtics hier (23 minutes, 9 points), ou encore au rookie non drafté Sean McDermott (première apparition NBA à Boston avec 21 minutes au compteur).

Les Grizzlies enchaînent les bobos en ce début de saison, et il faudra attendre un petit peu avant de les revoir faire le spectacle au complet. Allez les gars, on vous souhaite un bon rétablissement, et faites attention lors du passage en 2021. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top