Grizzlies

Ja Morant a évité le pire : 3 à 5 semaines d’absence pour son bobo à la cheville, soulagement à Memphis

Ja Morant

Le Tennessee respire mieux tout d’un coup.

Source image : NBA League Pass

En voyant Ja Morant quitter ses coéquipiers dans une chaise roulante lors du déplacement des Grizzlies à Brooklyn lundi, on pouvait craindre le pire. Finalement, le phénomène de Memphis s’en sort plutôt bien, et c’est tout le Tennessee qui est soulagé. 

Si le scénario d’une fracture de la cheville fut heureusement vite écarté, on attendait tout de même avec impatience les résultats de l’IRM passée mardi, afin de vraiment connaître le degré de gravité de la blessure de Ja Morant. Et finalement, il s’agit d’une entorse de niveau 2, sur une échelle de 3. En gros, une vilaine entorse, mais y’a pire. Les Grizzlies seront ainsi privés de leur génial meneur pendant trois à cinq semaines, comme nous l’indique notre ami Shams Charania de The Athletic. On pourrait donc revoir Morant dès fin janvier, et au plus tard au cours de la première quinzaine du mois de février. Vu les images de la blessure, c’est clairement une bonne nouvelle. Pour rappel, le numéro 2 de la Draft 2019 est retombé sur le pied de Timothé Luwawu-Cabarrot après avoir contesté le tir du Frenchie. On le sait, ça peut faire mal, voire très mal sur le coup, et c’était difficile ne pas être inquiet en le voyant se tordre de douleur, même si son retour sur le banc au cours de la rencontre face aux Nets (avec une botte de protection) représentait un signe encourageant. L’inquiétude a désormais laissé place au soulagement et les Grizzlies respirent beaucoup mieux, même s’ils devront se débrouiller sans leur meilleur joueur pendant une bonne vingtaine de matchs.

Dans une Conférence Ouest qui ne fait aucun cadeau et avec une saison raccourcie, ça peut clairement plomber Memphis, d’autant plus que les hommes du Tennessee sont déjà privés de l’autre grande pépite, Jaren Jackson Jr., victime d’une déchirure du ménisque dans la bulle et absent probablement jusqu’à fin janvier/début février. Cependant, le plus important pour les Grizzlies, c’est que leurs jeunes joueurs évitent les gros bobos et progressent. Bien entendu, avec la superbe campagne de la saison dernière, où Ja Morant et ses copains sont passés tout près d’une qualification surprise en Playoffs, la franchise du Tennessee possède quelques petites ambitions mais la pression du résultat n’est pas la même que pour une équipe comme Phoenix par exemple – qui a clairement recruté pour retrouver les PO – ou même la Nouvelle-Orléans. Du coup, on peut compter sur les Grizzlies pour ne pas prendre de risques avec Morant. S’il peut revenir dans trois semaines, tant mieux. Si ça doit durer cinq semaines, alors ça durera cinq semaines. En attendant, Memphis va compter sur Tyus Jones, Kyle Anderson ou encore De’Anthony Melton pour combler son absence. Et si Justise Winslow pouvait un jour porter le maillot des Grizzlies, ça arrangerait bien Memphis aussi, car l’ancien de Miami peut apporter dans un rôle de playmaker. Mais sans Morant, il est clair que le jeu offensif des Oursons sera bien moins explosif, l’ancien de Murray State apportant à la fois son scoring, ses qualités de créateur et son côté showman. On vous rappelle juste qu’il a planté 44 pions et 9 passes dans le premier match de la saison face aux Spurs…

Ja Morant était parti pour affoler les compteurs dans sa saison sophomore, mais il vient de subir un coup d’arrêt. Heureusement, le pire est évité et il restera à l’infirmerie seulement un mois. Allez, bon rétablissement petit. 

Source texte : The Athletic 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top