Mavericks

Retard à l’allumage pour Luka Doncic : manque de jus et petite forme, va falloir relancer la machine et vite

luka doncic Mavs

On en connaît un qui a pris du bon temps en Slovénie durant l’intersaison.

Source image : YouTube

Propulsé favori pour le titre de MVP 2021 après sa magnifique campagne sophomore, Luka Doncic a démarré la saison au ralenti, et c’est toute l’équipe de Dallas qui galère un peu en ce moment. La défaite d’hier à domicile contre Charlotte, avec un Luka méconnaissable, en est le plus grand symbole. Bon alors, qu’est-ce qui se passe gros ?

12 points, 2 rebonds, 5 passes, 3 pertes de balle, 3 fautes, 4/10 au tir dont un magnifique 0/5 du parking, et un petit 4/7 aux lancers francs, tout ça en 24 minutes dans une défaite de 19 points face aux Hornets. Pas de doute, Luka Doncic a vécu une soirée très compliquée hier, et ça fait un moment qu’on ne l’avait pas vu galérer de la sorte. Il a d’ailleurs tellement galéré qu’il est resté sur le parquet après le match pour prendre quelques shoots histoire de passer rapidement à autre chose. Simple accident ? Peut-être, mais cette terrible perf ne sort pas complètement de nulle part non plus. Car depuis le début de la saison, le phénomène slovène n’est tout simplement pas à son meilleur niveau et bien loin de ce qu’il a montré l’an passé, où il a joué comme un véritable MVP pour porter les Mavericks jusqu’en Playoffs après trois années d’absence. Sur les quatre premiers matchs, les stats de Doncic sont en chute libre (24 points – 6 rebonds – 6 passes, contre un 29-9-9 en 2019-20), tout comme ses pourcentages au tir, lui qui shoote cette année à seulement 43,8% dont un terrible 9,5% (2/21) du parking (46,3% dont 31,6% de loin la saison dernière). Voilà les signes d’un mec hors de forme, d’un mec qui n’a pas les jambes, et les images de ce début de saison ne trompent pas. Si James Harden est capable d’affoler les compteurs malgré son gros bide, Luka paye clairement son manque de condition physique. Manque de jus en attaque, ciblé en défense, va clairement falloir se mettre en route.

« Je pense que mes jambes sont fatiguées, mais ce n’est pas une excuse » a déclaré Doncic en conférence de presse après la rencontre face aux Hornets. La raison ? « C’était difficile de s’entraîner en Slovénie pendant le confinement, mais les gymnases étaient ouverts donc il n’y a pas d’excuses. Normalement, on devrait être seulement en pré-saison, […] il y a beaucoup de joueurs qui sont encore en train de chercher leur rythme. »

Luka fait clairement partie de ceux-là, sans doute surpris par une reprise aussi rapide de la saison NBA après avoir pris du bon temps en Slovénie et profité pleinement de ses vacances. Mais comme l’a dit son coach Rick Carlisle, pour être au top, pour être un joueur calibre MVP en NBA saison après saison, il faut bosser toute l’année afin de garder une bonne condition physique et éviter ce genre de retard à l’allumage. Faire un break oui, se relaxer tout ça c’est très bien, mais en continuant de prendre soin de son corps, même quand on a seulement 21 piges. Une bonne leçon pour Luka, forcément un peu embarrassé par ses perfs actuelles, lui qui a l’habitude de gravir les échelons à vitesse grand V. Au fur et à mesure que la saison avance, on imagine que Doncic retrouvera son rythme et il n’y a pas à s’inquiéter outre mesure par rapport à Luka, on espère juste pour les Mavericks que ça ne va pas trop tarder. Avec trois défaites en quatre matchs, Dallas se doit de réagir car la Conférence Ouest ne fera pas de cadeaux cette année, d’autant plus que le calendrier est condensé avec 72 rencontres au programme. La bonne nouvelle, c’est que Kristaps Porzingis devrait bientôt revenir de blessure, ce qui va logiquement aider Doncic et les Mavs à retrouver le droit chemin.

Luka Doncic n’est pas dans la forme de sa vie. Dans une année comme celle qu’on vient de vivre, on peut lui trouver des circonstances atténuantes mais s’il veut devenir le visage de la Ligue, il ne peut pas se permettre ce genre d’écart, peu importe le contexte, peu importe si son jeu est avant tout basé sur la technique et non le physique. 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top