Blazers

Gary Trent Jr. et les Blazers se farcissent les Lakers : 7/11 du parking pour GTJ, ça va vite devenir chiant de défendre sur les trois nains

nains 29 décembre 2020

C’est un peu de la triche dans la course au meilleur backcourt de la Ligue si les mecs… sont trois.

Source image : viedpuce.canalblog.com

Petit choc de l’Ouest pour se finir calmement la nuit, et un Lakers-Blazers qui a tenu ses promesses. Pas le match de l’année hein, mais du très bon des deux côtés, et au final des Blazers qui l’emportent, parce que ça va devenir de la triche dans la course au meilleur backcourt de la Ligue si celui de Portland compte… trois joueurs.

On attendait un Damian Lillard en feu face aux champions en titre ? Un Anthony Davis incertain avant le match mais finalement présent et dominateur face à une raquette trop permissive ? Un LeBron James fringant à 24h de son trente-sixième anniversaire ? Alors : oui, non et oui, mais c’est surtout un… Gary Trent Jr. incroyable qui aura permis aux Blazers d’aller chercher une win de prestige. Sorti une nouvelle fois du banc mais officieux membre du finishing five de Portland, le sophomore a une fois de plus prouvé qu’il était le parfait complément du duo Lillard / McCollum, en claquant une première mi-temps de haute volée. Entré à la place de Jusuf Nurkic pour compléter un cinq très small-ball (Lillard / McCollum / GTJ / Hood / Covington), le sosie doué de Patty Mills a commencé par envoyer deux grosses ogives dès son arrivée sur le parquet avant de récidiver en debut de second quart, pendant que LeBron James prouvait une nouvelle fois que la saveur n’a pas d’âge en lâchant une première mi-temps bien propre. Un LBJ défendu de manière très aérienne par un Derrick Jones Jr. en mission, et un score qui ne voulait alors pas choisir son camp. Des minutes qui passent et un money time qui se profile, 85 partout à onze minutes du buzzer, et une salsa qui va changer le destin du match. Deux points LeBron… pull-up Gary Trent Jr., 3-points Gary Trent Jr., 3-points LeBron… 3-points Gary Trent Jr., et un duel dans la course au GOAT qui ne concerne plus du tout Michael Jordan.

Car si derrière le King continuera d’empiler les buckets pour terminer sa soirée avec un mignon 29/9/6/2, GTJ en a rajouté au passage et les Blazers ont fait le trou, grâce également à un Jusuf Nurkic capable cette nuit de hausser le ton en attaque ET en défense, face à un Anthony Davis visiblement pas dans son assiette mais plutôt dans celle du pivot bosnien. Au final ? Le coup de chaud du troisième homme des Blazers se terminera par une fiche à 28 points (à 10/14 au tir dont 7/11 du parking), et par ce sentiment déjà ressenti la saison dernière : bonjour les dégâts quand les trois petits de Portland rentrent leurs tirs. Ce soir Damian Lillard a fait du Damian Lillard (31 points à 10/16), C.J. McCollum était plutôt en mode Ci-Gît McCollum mais il a apporté à la distribution et a rentré un gros trois bien clutch en fin de match, et le plus jeune des trois était donc en transe complète, ce qui rend tout de suite la tâche difficile pour une équipe dont la deuxième menace offensive se nomme Dennis Schroder, avec tout le respect qu’on a pour les cimetières à ballons allemands.

On part donc sur une belle victoire des Blazers, qui passent d’ailleurs devant leur adversaire du soir au classement, des Blazers qui poursuivront leur chemin demain soir face aux Clippers pour un bel enchainement angelinesque, alors que les Lakers vont désormais se farcir deux fois les Grizzlies et… trois fois les Spurs dans les dix prochains jours. Allez, nous on enchaine aussi, on a de la brioche qui vient de sortir du grille-pain et il faut bien prendre des forces.

lakers stats 29 décembre 2020 Blazers stats 29 décembre 2020

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top