Magic

Markelle Fultz continue sa mue et le Magic… est invaincu : trop frais, vivement la Finale de Conference face à Cleveland

Si vous jetez un coup d’œil ce matin au classement de la Conference Est, pensez à vous passer un petit gant frais sur la nuque. Les Hawks, les Pacers, les Cavs et le Magic dont donc invaincus, preuve s’il en est de la nouvelle direction prise par le côté droit des Etats-Unis (pas du tout). Plus sérieusement ? Pour certaines des franchises sus-citées ça ne veut pas rien dire et notamment pour le Magic, qui a donc poursuit son très bon début de saison cette nuit face aux Wizards. L’un des héros de cette période de fête à Orlando ? Markelle Fultz, et très franchement… ça fait zizir.

Orlando Magic 3, NBA 0. Markelle Fultz 3, destin 0. Voilà où l’on en est aujourd’hui après trois matchs de saison régulière, à quelques jours de votre chapitre préféré de la saison : celui des conclusions hâtives. L’un des noms qui pourrait ressortir à balle lorsque l’on évoquera nos coups de cœur de la reprise ? Celui de Markelle, le meneur du Magic semblant – enfin – en pleine forme et – peut-être – capable de mener son équipe à de belles et régulières victoires. Un constats qui, ne nous cachons pas, fait plaisir à plus d’un titre. Déjà car on aime voir Evan Fournier enchainer les victoires à la vitesse d’une chute de cheveux, mais aussi et surtout car ce diablotin de Fultz mérite ce qui lui arrive après trois premières saisons (surtout deux) bien compliquée en NBA. N°1 d’une Draft 2017 au sein de laquelle quelques pépères ont déjà commencé à faire leur trou de manière plus ou moins efficace (De’Aaron Fox, Jayson Tatum, Lonzo Ball, Donovan Mitchell, Bam Adebayo, Zach Collins, Kyle Kuzma, Alpha Kaba), Markelle a tout d’abord cartonné dans les highlights de CHU avant de le faire sur les parquets. Epaule dans un sale état et mécanique de shoot complètement claquée donc punchlines à gogo, et globalement un début de carrière gâché par les blessures. 14 matchs pour sa saison rookie, 15 la suivante, puis la naissance, enfin, d’un vrai joueur la saison passée après son arrivée à Orlando. Kekelle est titulaire sur le backcourt au côté de DJ Calvoche et il joue même tous les matchs de la saison, comme quoi tout arrive avec cette cuillère d’opiniâtreté dont Fultz ne semble pas manquer.

Suffisant pour en faire l’une des darlings de cette nouvelle saison qui débute ? Peut-être, c’est en tout cas le cas pour beaucoup d’entre vous, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’après trois matchs Markelle ne fait mentir personne. Trois matchs, trois belles perfs, un rôle de chef d’orchestre en attaque et une belle présence en attaque, et surtout trois victoires en trois matchs face à Miami puis les Wizards à deux reprises. La cerise sur le gâtultz ? 26 points hier face à Washington, record en carrière à la clé, histoire d’allier l’utile à l’agréable et de confirmer que son retour en forme n’était pas qu’un feu de paille. 15/5/4/1/1 pour commencer face aux finalistes NBA en titre, puis 21/4/7 pour gâcher les débuts de Russell Westbrook, et donc 26/2/2 cette nuit, toujours face aux Wizards, mais certes fois-ci privés de leur meneur pour cause de back-to-back. Hier ? C’est très principalement Raul Neto qui a mangé, un peu comme si un banquier pensait venir taper le roi de la street sur son terrain extérieur. Résultat des courses Markelle a imposé sa vitesse, sa puissance et même son adresse extérieure (ça c’est très nouveau), et si l’on parle de Raul Neto ce matin c’est uniquement pour se dire, une fois de plus, que le prénom Raul est quand même incroyable.

Enorme match de Markelle Fultz, qui tape donc son career high avec 26 points mais qui confirme surtout ceci : oui le n°1 de la Draft 2017 est un vrai joueur de basket, et plus si affinités. En attendant le Magic est à 3-0 et tentera la passe de quatre demain à Oklahoma City, face à un autre meneur talentueux. Spoiler, il y aura des matchs plus compliqués alors merci au Magic de faire le plein.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top