Pistons

LiAngelo Ball finalement remercié pour ses bons (non) et loyaux (non) services : direction la G League, la NBA attendra (non)

LaVar Ball

Il faudra se satisfaire des briques (et des no-look pass) de Lonzo et LaMelo cette saison.

Source image : YouTube

Lonzo Ball est désormais un titulaire respectable en NBA, LaMelo a fait ses grands débuts samedi soir et a tout pour le devenir, et LiAngelo… retournera donc faire le mariole avec le Grand Rapids Drive, franchise de G League affiliée aux Pistons. L’essai avec les grands fut bref, il n’a même quasiment pas eu lieu, mais au moins ça aurait fait parler, hashtag LaVar Ball.

Son arrivée dans le groupe de Dwane Casey aura fait l’effet d’un coup de vent discret. Intégré au groupe amené à disputer la pré-saison mais avec à peu près 0.01% de chance de poursuivre l’aventure au delà du 20 décembre, puisque le roster des Pistons est d’ores et déjà bouclé ainsi que les deux spots de two-way players. Au final ? Un bon gros coup de pub pour la famille Ball, même si LaVar lui-même devait bien se douter que son fiston n°2 fonçait dans le mur à Detroit. Trop de jeunes à développer, trop de monde à payer et déjà trop de point d’interrogations dans le Michigan pour se lancer dans ce genre de projet, alors que l’on ne sait toujours pas si LiAngelo est capable de poser deux dribbles de suite face à une vraie défense. L’ancien joueur de Prienai en Lituanie et du Blue d’Oklahoma City continuera donc d’étoffer son merveilleux CV avec le Drive de Grand Rapids, en attendant de possiblement se retrouver un jour à taffer au Drive du McDo ou d’Intermarché.

La fanbase de la famille Ball, probablement la même que celle des Marseillais à Miami, se consolera en étudiant avec délectation la gestuelle de tir des deux frangins Lonzo et LaMelo, en espérant tout de même les voir se spécialiser dans la distribution, matière dans laquelle ils excellent et pour laquelle ils ont déjà prouvé leur originalité. C’est donc à New Orleans ou Charlotte seulement qu’il faudra ainsi guetter les no-look pass tout en n’omettant pas de se munir d’un casque en plomb à chacun des tirs longue distance de la fratrie, mais eux au moins ont passé l’écueil avec réussite, et c’est devant la télé d’hôtels un peu pouilleux que l’ange ballon pourra apprécier tout ça après un 5/17 face au Go Go de Capital City, au Swarm de Greensboro ou aux Vipers de la vallée de Rio Grande.

Le 3/3 était peut-être trop ambitieux, et LaVar Ball devra donc se contenter des perfs de deux de ses gamins tout en faisant semblant de s’intéresser à la carrière du troisième. A Detroit les aux-revoir furent bref, et on se remet dès à présent sur l’objectif principal : faire de Sekou Doumbouya et Killian Hayes deux futurs Hall Of Famers.

1 Comment

1 Comment

  1. Djohn-Konkakk

    14 décembre 2020 à 14 h 02 min at 14 h 02 min

    Lonzo Ball, Lamelo Ball, Bol Bol… l’étagère est déjà pleine, sorry.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top