Grizzlies

Mario Hezonja sauvagement coupé par les Grizzlies : on leur avait vendu le GOAT, mais il y avait erreur sur la marchandise

chèvre 12 décembre 2020

« Mario, tu dégages »
« Meeeh »
« Y’a pas de mais. »

Source image : YouTube

Voici donc déjà la fin d’une aventure… de quelques semaines. Arrivé en provenance de Portland après un plan à trois avec Boston et donc Memphis, Mario Hezonja se voit aujourd’hui jeté comme une vieille paire de chaussettes avant le début de saison. 22 jours, c’est le temps que Mario sera resté dans le Tennessee : pas un coup d’un soir pour faire office de monnaie d’échange donc, mais pas non plus une histoire qui aura senti la confiance folle. Le plus fou dans tout ça ? Peut-être bien que le sniper croate et de retour sur le marché et, surtout, qu’il semble toujours avoir la cote.

On a tous quelque chose en nous de Tennessee, et pour Mario Henzonja ce sera donc 22 jours. Arrivé fin novembre à Memphis après un deal impliquant notamment Enes Kanter, on voyait alors bien le Croate jouer les roles player sur des ailes pas si étoffées que cela du côté des Grizzlies. Mais que nenni ! Visiblement pas charmés par un joueur dont les 4,8 points, 3,5 rebonds et moins d’une seule assist par match lors des 16 minutes généreusement données par Terry Stotts n’étaient même pas un leurre, les Grizzlies ont finalement coupé l’ailier de 2m03 et 100 kilos. Mais malgré sa présence dans le cercle pas assez fermé des joueurs à 30% à 3-points, Super Mario semble toujours, selon Shams Charania, avoir la cote à dix jours de la reprise NBA.

Ancien numéro 5 de Draft, Mario pourrait ainsi jouer les plombiers de service dans plus d’une équipe dans le besoin… Pas la meilleure vanne, mais pas le meilleur joueur non plus donc on s’excuse. Après avoir activé sa player option à 1,8 million l’année puis s’être vu tradé et donc coupé, Hezonja va désormais essayer de rebondir pour une bouchée de pain et du côté des équipes par encore au complet. On aimerait vous en dire plus, mais c’est déjà beaucoup d’honneurs faits que tous ces mots sur un joueur aussi transparent la saison dernière, aussi transparent… depuis son arrivée en NBA. Alors en attendant la prochaine destination du Croate, on peut déjà vous dire que son départ n’a pas empêché les Blazers de repartir de l’avant avec une victoire en pré-saison contre les Kings, pas qu’on en doutait mais il fallait le préciser.

Memphis a voulu voir, Memphis a vu, et le niveau de Mario Hezonja en 2020 n’était donc pas une légende. Voilà un contrat joliment jeté au feu et la saison des Grizzlies ne devrait pas vraiment en être affectée. De son côté, Hezonja devrait vite retrouver une équipe, surtout si Mario la brosse dans le sens du poil… et il était temps que ce papier se termine.

Source Texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top