Pelicans

Gar Forman retrouve (déjà) un job en NBA : petit veinard, apparemment les Pelicans n’ont pas lu son CV

Gar Forman à New Orleans… Pelicans ou Pigeons ?

Source image : YouTube

Gar Forman et la NBA, comme une moule et son rocher. Après avoir cumulé les saisons chez les Bulls dont onze comme GM et un CV qui pourrait refroidir les dirigeants du McDo de Châteauroux de l’embaucher, voilà que Gar Forman a pourtant déjà retrouvé un job dans la Grande Ligue puisque les Pelicans l’intègrent dans leur section scout en tant que conseiller spécial au management de Trajan Langdon et David Griffin. Brave corporatisme des dirigeants NBA…

La NBA c’est comme la chasse. D’un côté tu as le bon dirigeant, qui va prendre des décisions difficiles et qui va faire avancer sa franchise. Mais de l’autre côté tu as le mauvais dirigeant qui, lui, va prendre des décisions difficiles et qui va faire avancer sa franchise… mais c’est un mauvais dirigeant. En somme, le métier de GM est loin d’être facile, mais Gar Forman ne peut qu’être incontestablement classé dans la deuxième catégorie. Longtemps salarié des Bulls d’abord en tant que scout depuis 1998 mais surtout en tant que General Manager aux côtés de l’inévitable John Paxson, l’ami Forman aura vu cette année son passif le rattraper avec son éviction par Arturas Karnisovas, bien décidé à prendre les choses en mains à Chicago. Et alors que toute la Windy City danse la lambada depuis ce 13 avril 2020… la Nouvelle-Orléans a décidé de faire un peu de social en mettant fin aux huit mois de chômage de Gar Forman.

Décidant se s’appuyer sur les onze années d’expérience au sommet de la pyramide Bulls, qui ressemblait plutôt à cette époque à un bancal château de cartes, les Pelicans comptent donc sur l’homme fort pour relancer leur section scout. Malgré ses antécédents un peu cradingues, Gar doit néanmoins compter de nombreuses ficelles dans un réseau qui l’aura vu réaliser sa plus belle œuvre avec le positionnement sur Jimmy Buter en trentième position de la Draft 2011… mais nous pourrons tout de même regretter une certaine incapacité au renouvellement des têtes dans le paysage NBA. Gar Forman, 22 ans dans la Grande Ligue, se voit en tout cas donner une nouvelle chance, qui plus est dans le milieu des scouts qui l’aura vu naître et qui peut s’avérer très enrichissant pour un jeune dirigeant en devenir. Quoi qu’il advienne, NOLA a donc fait le choix de rester en terrain connu puisque David Griffin, boss des opérations basket des Pelicans, était  déjà proche de l’arrivant du jour selon K.C. Johnson de NBC Chicago. Dans un effectif jeune et qui aura réussi à attraper le numéro 1 de Draft le plus hypant de ces dernières années avec Zion Williamson en 2019, il faudra pour Forman continuer à développer cette filière en expansion en Louisiane avec des Drafts 2021 et 2022 très attendues.

Gar Forman, longtemps running-gag à Chicago lorsque la tempête s’abattait dans la cité des vents, aura donc retrouvé du travail très rapidement en NBA grâce au Pelicans. Si son rôle sera moindre que son poste aux Bulls, nous pouvons bien penser qu’aujourd’hui… c’est la Vache qui rit et le Pelican qui couine.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top