Knicks

Les Knicks sont éternels : récupérer les droits sur Sergio Llull en 2020 c’est fort, dire que bientôt ils découvriront la Tecktonik

Tecktonik

Faudra pas couiner quand ça vendra des DVD du Titanic à la boutique du Madison Square Garden.

Source image : YouTube

Annoncée il y a quelques jours, l’arrivée de l’agent libre Austin Rivers aux Knicks se fait finalement par l’intermédiaire d’un sign & trade entre Houston et New York. Un sign & trade dans lequel on retrouve le vétéran espagnol Sergio Llull, qui n’a jamais posé un orteil en NBA. 

Tiens, revoilà le nom de ce bon vieux Sergio Llull, drafté en… 2009 par les Nuggets et possédant exactement zéro match NBA au compteur. L’Espagnol de 33 ans n’a en effet jamais quitté le Real depuis son arrivée à Madrid en 2007 et ce n’est sans doute pas prêt d’arriver, surtout que ce sont les Knicks qui possèdent désormais ses droits. D’après Marc Stein du New York Times, la franchise de la Grosse Pomme a effectivement récupéré ces derniers dans le cadre du sign & trade d’Austin Rivers, permettant aux Rockets de choper une trade exception ainsi que les droits sur Issuf Sanon (21 ans, 44è choix de la Draft 2018). Dans le deal, les Knicks obtiennent également les droits sur Tadija Dragicevic, Serbe de 34 balais drafté en 2008 par le Jazz, et sur Axel Hervelle, Belge de 35 ans sélectionné en 2005 par les Nuggets. Bref, que de mecs qui ne fouleront jamais les parquets de la Grande Ligue.

On parle donc d’une franchise NBA, l’une des plus mythiques et populaires au passage, qui récupère donc les droits sur trois grands-pères qui ne porteront jamais le maillot des Knicks, à part un Sergio Llull qui pourrait se laisser tenter dans quelques années à tester quelques burgers à New York. C’est donc officiel, Leon Rose vit en 2010, et on attend désormais de voir le Gangnam Style devenir l’hymne du Madison, alors que c’est Avril Lavigne qui est pressentie pour interpréter l’hymne américain chaque soir de match, alors que le coffret DVD de l’intégralité de la série Friends est vendu avec les abonnements 2021, alors que… bref on s’est compris.

Vivre au Moyen-Age c’est la vie qu’ont décidé de mener les dirigeants des Knicks, et même si ces derniers ont évidemment agi en connaissance de cause… bah ça fait toujours du bien de se marrer entre le jus d’orange et la brioche. Allez, on active les notifs et on espère encore pour Antoine Rigaudeau, il n’est jamais trop tard.

2 Commentaires

2 Comments

  1. NicoKnick

    28 novembre 2020 à 9 h 13 min at 9 h 13 min

    Franchement j’aime pas quand on se moque de mon équipe mais là ça m’a fait marrer 😂
    Mais sérieusement, ils peuvent encore faire un trade de dernière minute…un dernier, et le bon, non ? Je suis un éternel optimiste…🤓

  2. Matthieu Cubeta

    28 novembre 2020 à 9 h 38 min at 9 h 38 min

    Trashtalk,je vous aime beaucoup mais les punchlines à répétition sur les Knicks,ça devient lourd à la longue,pour ne pas dire autre chose

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top