Celtics

Flashback : quand Rajon Rondo enchaînait 37 matchs de suite à au moins 10 caviars, et mettait fin à sa série avec… une embrouille

Rajon Rondo 30 octobre 2020

Pour clore cette série, la seule issue, c’était la bagarre.

Source image : YouTube

C’est le week-end, l’occasion d’aller faire un petit tour de DeLorean. Remontons le temps, pour se donner rendez-vous le 28 novembre 2012 : Rajon Rondo portait le maillot des Celtics et mettait fin à sa série de 37 matchs de suite avec 10 assists minimum.

Avant de devenir l’un des vétérans les plus cotés de la NBA, de remporter sa deuxième bague en carrière avec les Lakers et d’être envoyé en back-up/nounou de Trae Young à Atlanta, Rajon Rondo a été pendant de nombreuses années l’un des tout meilleurs meneurs de la Grande Ligue, faisant ainsi les beaux jours de Boston. Pendant son prime, après le titre de champion de 2008 et avant son départ du Massachusetts fin 2014, RR a proposé des choses assez folles. Pour le plaisir, revenons sur le 28 novembre 2012, dans un match qui opposait les Celtics aux Nets. Rondo était évidemment sur le parquet, en bon chef d’orchestre et était parti pour régaler comme tous les soirs. Mais s’il y a bien une chose à retenir avec Playoffs Rondo, c’est que ce n’est pas le genre de garçon qui reste sagement de côté sans jamais être impliqué dans les moments de tension entre joueurs. Du coup, juste avant la mi-temps, une embrouille éclate avec le petit numéro 9 comme acteur principal suite à une faute de Kris Humphries sur Kevin Garnett. Résultat, Rondo est expulsé. Et ce ne sera d’ailleurs pas la dernière dans sa carrière. Sauf qu’avec cette expulsion, double R a mis fin à la série incroyable qu’il était en train de réaliser : Rajon venait d’enchaîner 37 rencontres de saison régulière avec minimum 10 assists à la fin du match. Ce soir-là, il est resté bloqué à 3.

37 matchs, une streak qui était en cours depuis la saison 2011-12, le 11 mars 2012 plus précisément avec un match face aux Lakers. 37 rencontres pendant lesquelles ses coéquipiers ont dégusté plus de caviar que dans une soirée mondaine. 509 pour être exact – oui on a compté. Des gros cartons tous les soirs, en atteignant les 20 passes trois fois face à Atlanta, Philadelphie et Toronto. On remercie quand même les copains de Boston d’avoir converti les cadeaux ainsi que le coach Doc Rivers, qui aura laissé son meneur sur le parquet quelques soirs où ça n’était pas nécessaire pour que cette série perdure et que le petit rentre dans l’histoire. Avec cette série, Rondo a égalé le légendaire John Stockton, qui avait réalisé cette performance en 1989, mais échoue à neuf rencontres du record de Magic Johnson, auteur de 46 matchs d’affilée avec 10 passes ou plus. Il n’y a aucun doute, Rajon Rondo a toujours possédé un énorme QI basket, avec une vista et une qualité de passe hors du commun. Aujourd’hui, on peut se demander jusqu’où serait allé le meneur d’1m85 s’il n’avait pas été expulsé dans ce match-là. Pour la petite histoire, dès son retour après deux rencontres de suspension, le 6 décembre 2012, il claquait… 11 assists. Puis 14, puis 11, puis 15, puis 13.

37 matchs avec un nombre de passes à deux chiffres : une performance historique pour le petit numéro 9 des Celtics de l’époque. Un flashback qui nous rappelle à quel point Rajon faisait du sale lors de ses meilleures années en NBA. Les fans de Boston s’en souviennent encore.  

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top