One-on-One

Salut Kristaps Porzingis, comment ça va ? Et une saison complète, ce serait trop demander ?

Kristaps Porzingis

Les genoux de licorne sont fragiles, on le sait désormais.

Source image : YouTube/ESPN

Étrange pause automno-hivernale oblige, TrashTalk se penche cette année sur… 74 profils individuels. Pourquoi 74 ? Oh, rien à voir avec la Haute-Savoie hein, malgré l’adoration de certains pour la Sainte-Raclette, mais plutôt car ces analyses nous emmèneront tranquillement vers 2021. Car oui, on vous le confirme, cette sordide année 2020 touchera bientôt à sa fin, il était temps. Et pour Kristaps Porzingis, on attend encore plus 2021, parce que ça voudra dire départ de l’infirmerie et retour sur les parquets. 

Si vous voyez une licorne de 2,21 m gambader dans une prairie, premièrement dites-vous qu’il faut sûrement arrêter de prendre des médicaments bizarres, et dites-vous également que ses genoux doivent souffrir. C’est en tout cas le cas de Kristaps Porzingis, géant letton avec du talent plein les doigts mais qui n’a pas été épargné par des pépins physiques qui l’ont suivi tout au long de sa carrière. Et c’est encore le cas aujourd’hui. 

Arriver à New York sous les sifflets des fans des Knicks, devenir le chouchou de New York puis partir et revenir hué par le Madison Square Garden. C’est la carrière que Kristaps Porzingis a choisi. Et du haut de ses 25 ans et 2m21, celui que l’on surnomme la Licorne en vit une bien drôle, de carrière. Après des débuts européens du côté de Séville, Kristaps débarque chez les Knickerbockers qui le sélectionnent en quatrième position de la Draft 2015, un choix qui n’a pas plu à tous les fans de la franchise de la Grosse Pomme. Et pourtant, en quelques mois, les qualités du grand Letton vont convaincre les fans des Knicks. Sa mobilité malgré sa grande taille, ses long membres, sa capacité à aller au large et à mettre dedans de loin vont faire de lui le nouveau chouchou du MSG. Il progresse années après années et arrive à un niveau très sérieux en 2018, avec une saison en 22,7 points, 6,6 rebonds et 2,4 contres qui lui vaudra une sélection au All Star Game. Mais malheureusement, le 6 février 2018, les galères vont commencer pour KP : rupture du ligament croisé du genou gauche, et c’est alors que la longue rééducation commence pour le Letton qui sera éloigné des terrains jusqu’à la rentrée de la saison 2019-20. Une saison qu’il ne recommencera pas… sous le maillot de New York, puisqu’il s’est vu entre-temps transféré aux Mavericks durant l’été 2019. Et ayant rejoint son compère européen Luka Doncic, la pépite qui sortait d’une saison rookie fantastique dans le Texas, la hype est monté en flèche du côté de Dallas et les hommes de Rick Carlisle, bien emmenés par leur duo du Vieux Continent ont fait des étincelles en devenant l’une des meilleures attaques de la Ligue. Pour Kri Kri, c’est un retour réussi au haut niveau avec des statistiques dignes de la saison précédant sa grave blessure : 20,4 points, 9,5 rebonds et 2 contres de moyennes, et en prime de belles perspectives d’avenir pour les Mavericks. Malheureusement, malgré l’excellent bulle des Mavs… Porzingis s’est à nouveau blessé à Disney, cette fois au genou droit, pendant un premier tour des Playoffs où les Mavs auront bougé sérieusement les Clippers. Résultat : nouvelle opération pour Porzi, et retour à l’infirmerie pendant cette intersaison.

La suite ? Il faudra d’abord que Staps se remette bien de son opération. Si la blessure était moins importante que celle de début 2018, et que sa chirurgie semble semble s’être bien déroulée, on imagine bien que la rééducation d’une grande tige de 2,21 m n’est pas la même que celle d’un homme de taille moyenne. Pour le moment, son retour à l’entraînement a été annoncé aux alentours du 1 er janvier 2021, et ça rassure les fans des Mavs et de KP. Une fois de retour, on espère le retrouver à 100% de ses moyens pour reformer son jeune duo avec Luka Doncic qui est l’un des duos les plus excitants de la Grande Ligue. La hype autour des Texans a grandi depuis l’éclosion du Slovène et de son compère, et on a beaucoup entendu l’éventualité d’ajouter une troisième pierre à l’édifice des Cow-Boys. Dès cet automne ? L’été prochain en ciblant un copain… grec ? On verra. Mais dans tous les cas, avec l’effectif actuel et l’attente que l’on a autour du plafond de cette équipe, les fans des Mavs seront encore à fond derrière leurs stars l’année prochaine et on espère sincèrement une saison complète pour le grand Kristaps. Parce que sans lui, ce n’est quand même pas la même histoire.

  • Jauge de hype à son arrivée dans la Ligue : 50 %
  • Jauge de hype actuelle : 60 %
  • Jauge entrée au Hall of Fame : 10 %
  • Celui qu’il aimerait devenir : le Dirk Nowitzki letton
  • Celui qu’il espère ne pas devenir : le Yoann Gourcuff letton

A 25 ans, ça fait quand même un sacré paquet de blessures graves dans la besace de Kristaps Porzingis. Si il devrait pouvoir revenir vite sous le maillot des Mavs, on espère quand même qu’il pourra retrouver à nouveau son niveau d’avant blessure et que le corps – et surtout les genoux – de la Licorne tiendront dans les années à venir. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top