One-on-One

Salut C.J. McCollum, comment ça va ? Fidèle bras droit de Damian Lillard, vous pouvez ranger vos rumeurs

C.J. McCollum

Le principal intéressé ne croit pas à un trade.

Source image : youtube

Etrange pause automno-hivernale oblige, TrashTalk se penche cette année sur… 74 profils individuels. Pourquoi 74 ? Oh, rien à voir avec la Haute-Savoie hein, malgré l’adoration de certains pour la Sainte-Raclette, mais plutôt car ces analyses nous emmèneront tranquillement vers la reprise. Car oui, on vous le confirme, cette sordide année 2020 touchera bientôt à sa fin, il était temps. Focus aujourd’hui sur C.J. McCollum, dont le nom paraît associé à Damian Lillard et la franchise des Blazers pour toujours.

Encore une fois un vrai guerrier, Christian-Jacques a littéralement tout donné pour son équipe dans ces Playoffs. Il avait tellement galéré pour en arriver là que même le duo LeBron-AD et une fracture au bas du dos ne pouvaient pas l’empêcher de se ramener avec le couteau entre les dents chaque soir de match. Avec la réussite que l’on connait, certes, mais toujours avec du coeur et un dévouement total pour ses coéquipiers qu’il n’hésite pas à mettre sur son dos, surtout après que Damian Lillard ait dû quitter la bulle pour se faire soigner.

Drafté en 10è choix par les Blazers en 2013, C.J. McCollum a depuis longtemps déjà été adopté par l’Oregon. Le MIP 2016 a eu une courbe de progression hallucinante qui lui permet désormais de faire partie chaque saison de ce club de joueurs qui tournent en 20/4/4 sans transpirer. Malgré une petite chute au niveau de ses pourcentages aux lancers-francs, il reste incontestablement la deuxième star de l’équipe et même un petit peu plus que ça pour ceux qui se rappellent notamment de son Game 7 contre les Nuggets en 2019. Dans un autre contexte, CJMC pourrait totalement endosser le rôle d’un franchise player au sein d’une équipe en construction. Au lieu de ça, il constitue objectivement l’un des meilleurs backcourts de la Ligue (poke John Wall) avec cette torche humaine aussi appelé Damian Lillard ou encore Dame D.O.L.L.A. Mais apparemment, ça ne suffit pas à certains qui ont souffert de cette saison laborieuse vécue par les Blazers. Une qualification in extremis en Playoffs d’abord, au terme d’un play-in tournament contre les Grizzlies, et une leçon de réalisme reçue par les futurs champions NBA dès le premier tour. Une élimination précoce prise comme un échec selon quelques personnes qui attendaient plus des troisièmes de la Conférence Ouest en 2018 et 2019. On leur rappellera quand même que Jusuf Nurkic a joué son premier match de la saison dans la bulle après avoir surmonté une grosse fracture de la jambe et que Zach Collins a dû déménager à l’infirmerie très tôt dans la saison lui aussi. Sans parler des petits pépins physiques de Dame Time. Avec trois titulaires out une bonne partie de la saison, difficile de vouloir faire des miracles.

Mais à Portland, on sait que le temps presse. Lillard a rejoint le club des trentenaires et C.J. McCollum n’en est pas loin non plus. Et vu l’évolution du contrat des deux lascars, autant dire que c’est déjà presque une situation de win now pour les Blazers qui se préparent déjà à devoir lâcher 85 millions de dollars en cumulé sur ces deux pré-retraités en 2023-24. On exagère un peu le trait, mais le constat ne date pas d’hier et c’est donc tout naturellement que les premières rumeurs ont pointé le bout de leur nez.

Joueur 2020-21 2021-22 2022-23 2023-24
Damian Lillard $31,626,953 $43,750,000 $47,250,000 $50,750,000
C.J. McCollum $29,354,152 $30,864,198 $33,333,333 $35,802,469

Puisque Damian Lillard est plus puissant que le maire de Portland et qu’il a décidé de faire toute sa carrière à Rip City, alors les bruits de couloir se sont intéressés à C.J. McCollum. A tel point qu’avant l’ouverture du marché des transferts ce lundi, son nom avait déjà été cité dans une dizaine de franchises sur des screenshots de la trade machine. Avec un axe 1-5 solide garanti par le rappeur et Jusuf Nurkic, le plus gros besoin de l’équipe se situait surtout sur les ailes avec un gros défenseur sur l’homme aussi capable de planter. Pour l’obtenir, certains voyaient déjà les Blazers inclure C.J. McCollum dans un package, à moins que ce ne soit pour tenter d’attirer un nouveau All-Star dans l’Oregon comme Russell Westbrook par exemple. Heureusement, le diplômé en journalisme connait les rouages du business et a le sens de l’humour. Voici donc comment il a réagi aux rumeurs sur son compte perso.

Maintenant que les Blazers ont déjà sacrément taffé leur roster, l’avenir de C.J. McCollum dans la cité des roses semble tout à coup beaucoup plus clair. Bien sûr, on n’est pas à l’abris d’une surprise et c’est d’ailleurs pour cela qu’on aime autant la NBA mais dans ce cas précis le duo d’arrière peut déjà commencer à bosser des nouveaux systèmes pour la reprise dans un mois, a priori ils seront toujours coéquipiers à ce moment-là et on plaint déjà leurs adversaires en défense.

  • Jauge de hype à son arrivée dans la Ligue : 50%
  • Jauge de hype actuelle : 65%
  • Jauge entrée au Hall of Fame : 1%
  • Celui qu’il aimerait devenir : Mike Breen
  • Celui qu’il espère ne pas devenir : Chris Broussard

Exemplaire et souvent performant en Playoffs, C.J. McCollum se sent bien à Portland, qui n’a plus vraiment de raison de s’en séparer. Le cinq majeur a presque déjà l’air défini et si tout le monde reste en bonne santé il pourrait faire mal. C’est en tout cas le but car plus le temps va passer et moins le duo sera « rentable » à force de vieillir tout en recevant des chèques plus importants.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top