Bulls

Adam Mokoka restera en NBA un an de plus : une soirée de rêve en février dernier et le tour est joué (et vive la France)

Adam Mokoka 17 novembre 2020

Vous souvenez-vous du match d’Adam Mokoka le 6 février dernier ? Les Bulls, eux, s’en souviennent.

Source image : YouTube

Souvenez-vous, nous somme le 6 février 2020, ou plutôt dans la nuit du 6 au 7, enfin bref on s’est compris. Les Bulls prennent la purée face aux Pelicans, et dans le garbage time un soldat inconnu au bataillon des fans des Bulls fait son entrée pour Chicago. Ce soldat c’est Adam Mokoka, et il va alors écrire les premières (très belles) pages du livre de sa vie de joueur NBA.

Le match n’en sera pas plus équilibré mais le United Center vit alors un délire qu’il n’avait… jamais vécu, plutôt pas mal pour une salle qui en quand même vu d’autres. Le bilan de la soirée d’Adam ? 15 points à 6/6 au tir dont 3/3 du parking de Gravelines et un cassage de cervicales sur Jahlil Okafor, le tout en… cinq minutes. Hein ? Oui. C’est tout simplement le plus gros score atteint en cinq minutes… de toute l’histoire de la NBA, en tout cas depuis l’instauration de l’horloge des 24 secondes. Excuse hein. Des MVP MVP descendent même des tribunes, on nage en plein délire et, cerise sur le gâteau, le père Adam nous fait ça devant les yeux de sa maman, présente à la salle pour l’occasion. Trop. Choupi. Au bout du compte Adam cumulera onze petits matchs pour sa première saison NBA, un peu plus avec la franchise G League affiliée des Windy City Bulls, mais cette perf biblique d’Adam (…) ainsi que son travail sérieux tout au long de la saison ont donc débouché sur une sacrée bonne nouvelle la nuit dernière :

Cocorico ! On repart donc pour un tour, ladite qualifying offer proposée par la franchise de l’Illinois permettant ainsi à l’arrière français de passer restricted free agent, puis de se voir garantir une année de contrat avec sa franchise avant de devenir agent-libre non-restreint l’été suivant. On repart donc pour un tour, à Chicago ou ailleurs, pour un homme qui se verra peut-être offrir quelques minutes cette saison au relai de Zach LaVine ou d’un autre.

C’est donc officiel, Adam Mokoka valide sa présence dans la Grande Ligue et signe ici son premier « vrai » contrat NBA après avoir vécu un an avec l’incertitude d’un two-way contract. Félicitations, et à très vite… pour d’autres fabuleux records ?

Pour la culture :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top