News NBA

On connaît le montant du salary cap jusqu’en 2024 : par ici les dernières projections, envoyez vos RIB en commentaires

Dollars Salaires Contrats Lexique contract year

La fin, c’est une blague hein.

Source image : CC0 Public Domain via www.publicdomainpictures.net

Avec la pandémie du COVID-19, les revenus de la NBA ont évidemment pris un gros coup lors de la saison 2019-20. Cependant, les effets sur le salary cap seront limités. Voici les derniers chiffres, ceux sur lesquels on peut se baser pour les saisons à venir.

Comme annoncé il y a quelque temps déjà, le salary cap et la luxury tax garderont un montant similaire pour la campagne 2020-21. D’après Adrian Wojnarowski d’ESPN, on partira donc sur un cap à 109,1 millions de dollars pour la saison à venir et une tax à 132,6 millions, comme en 2019-20. La NBA se base habituellement sur les revenus de la saison écoulée (le fameux BRI, Basketball Related Income) pour déterminer ces montants mais les derniers chiffres n’étant pas représentatifs à cause de la pandémie du COVID, la Ligue a préféré garder la même base au lieu de faire les montagnes russes et ainsi perturber l’équilibre de la NBA. Dimanche, le Woj a également sorti les projections pour les saisons qui vont suivre, et ce jusqu’en 2023-24. Pour rappel, l’actuel CBA reliant la Ligue aux joueurs se termine en 2024, même si chaque camp aura la possibilité d’en sortir en 2023, et même en 2022 et 2021 suite à un accord récent entre les deux parties. En attendant, voici les projections :

  • 2021-22 : salary cap de 112 millions pour une luxury tax à 136,6 millions
  • 2022-23 : salary cap de 115,7 millions pour une luxury tax à 140 millions
  • 2023-24 : salary cap de 119,2 millions pour une luxury tax à 144,9 millions

On part donc en gros sur une augmentation annuelle de 3% pour les saisons suivantes. Ça aussi c’était prévu. Maintenant, l’objectif pour la NBA, ce sera de minimiser au mieux les pertes de revenus dans un futur proche. C’est pour cela que la Ligue a insisté pour commencer la saison 2020-21 juste avant Noël, ce qui permettra de sauver beaucoup de billets verts et d’éviter la concurrence des Jeux Olympiques l’été prochain, tout en se repositionnant sur le calendrier classique pour la saison 2021-22. Selon l’évolution de la pandémie, les fans pourront revenir ou non dans les tribunes et si c’est le cas, ça sera évidemment en nombre limité dans un premier temps, selon les restrictions sanitaires. La NBA perdra encore pas mal d’argent lors de la campagne à venir et espère que tout rentrera dans l’ordre à partir de fin 2021, ce qui n’est pas gagné quand on voit à quel point le COVID continue de faire des dégâts.

Concernant le pourcentage du salaire des joueurs retenu dans un compte escrow, on reste sur les 10% habituels, un pourcentage qui pourrait cependant augmenter jusqu’à 20% maximum (sur une saison) selon l’état des revenus de la NBA. Les pertes seraient alors étalées sur trois saisons.  

Source texte : ESPN

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top