Videos NBA

Flashback : quand Hassan Whiteside lâchait un énorme triple-double face aux Bulls, vive le festival de contres

La saison 2014-15 restera pour toujours celle où Hassan Whiteside s’est révélé en NBA. Alors qu’il était sorti du circuit, il a profité d’une opportunité du Heat pour s’imposer dans la Grande Ligue. Retour aujourd’hui sur l’une de ses perfs les plus marquantes en carrière.

Cette perf, elle date du 25 janvier 2015. On vous place vite fait le contexte, car c’était une tout autre époque. Le Heat de Dwyane Wade et Chris Bosh galère un peu dans sa première saison après le départ de LeBron James, tandis que les Bulls sont compétitifs derrière Derrick Rose, Pau Gasol, Jimmy Butler ou encore Joakim Noah. Mais malgré tous ces grands noms, Hassan Whiteside va voler la vedette à tout le monde ce soir-là. Quand il débarque au United Center, Côte Blanc veut continuer sur sa belle lancée malgré un bobo à la cheville subi quelques jours auparavant. En effet, il a sorti quelques perfs prometteuses en ce début d’année avec plusieurs double-doubles et des blocks à foison. Pour un joueur qui avait complètement disparu de la circulation (drafté par les Kings en 2010, il est passé par la D-League, le Liban et la Chine entre 2012 et 2014), c’est une belle façon de se montrer et le Heat semble avoir réalisé un joli coup. En clair, il y a une hype Whiteside qui s’installe et celle-ci va prendre encore plus d’ampleur à travers ce match diffusé en antenne nationale un dimanche soir. Car face aux Bulls, Hassan va faire un véritable chantier. Plus que ça même, il va marquer l’histoire de sa franchise et même de la NBA.

Même pas 25 minutes de jeu en sortie de banc, 14 points, 13 rebonds et surtout… 12 contres au compteur ! Un premier triple-double en carrière, et pas des moindres. Pour faire court, les Bulls ne voient pas le jour. Hassan verrouille le cercle. Gasol, Butler, Taj Gibson, Aaron Brooks, Nikola Mirotic, ils sont tous victimes de la muraille Whiteside dans ce match, qui bâche absolument tout ce qui bouge. De l’autre côté du terrain, le pivot du Heat brille par ses qualités athlétiques et sa capacité à conclure, mais c’est clairement sa performance défensive qui marque les esprits. 12 contres, c’est tout simplement un record de franchise. Car oui, dans l’histoire du Heat, personne n’a réussi à monter aussi haut. Et personne n’a réussi un triple-double avec 10 points, 10 rebonds et 10 contres. On parle quand même d’une franchise où ont joué des mecs au niveau de jeu plutôt correct comme Alonzo Mourning et Shaquille O’Neal. Ça vous place un peu la perf du bonhomme. En plus de ça, Whiteside vient de réaliser le 10-10-10 (points-rebonds-contres) le plus rapide de l’histoire de la NBA, rien que ça. Enfin, il s’est rapproché très sérieusement de Manute Bol au nombre de minutes nécessaires pour accumuler 12 blocks, ce dernier ayant réalisé pareil exploit en 23 minutes seulement en 1987 (stats NBA.com et ESPN Stats & Info, merci Bleacher Report). Clairement, c’est un moment de gloire perso pour Whiteside. Car quand vous ajoutez votre nom à des références comme Dikembe Mutombo, Hakeem Olajuwon ou Shaq (autres joueurs ayant réalisé au moins un 14-13-12 comme Hassan), c’est que vous venez de faire quelque chose de grand.

Célébré par ses copains après la victoire du Heat 96-84, Hassan Whiteside a transformé ce match en véritable block party, et c’est tout Chicago qui a découvert le pivot de South Beach. Les Taureaux n’ont rien pu faire. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top