Los Angeles Clippers

Rajon Rondo intéresserait fortement… les Clippers : Celtics, Lakers, Clippers, en fait Rajon Rondo c’est Hatem Ben Arfa

Hatem Ben Arfa 29 octobre 2020

« A tous les matchs je sens, et je sais, que je peux vraiment aider une équipe. »

Source image : Youtube

A quelques semaines de l’ouverture de la Free Agency, quelques gros noms commencent à devenir à la mode. Oh cette FA ne sera pas la plus folle du siècle, rendez-vous plutôt l’an prochain, mais certains profils s’arrachent et parmi eux celui de Rajon Rondo, vétéran respecté, bagué et intelligent, en somme le genre de mec qui ne court pas les rues.

Comme le dirait presque Manu Macron : « c’est le grand retour de la Free Agency », et avec elle tout un tas de questions existentielles pour trente franchises, avec comme objectif logique d’améliorer les chances pour chacun d’exister dans la Ligue. L’une des têtes d’affiche du marché qui s’ouvrira autour du 20 novembre ? Rajon Rondo, 34 ans, toutes ses dents et deux bagues, et le profil idéal pour booster un paquet de rosters. Passeur hors-pair pour ne pas dire fantastique, cerveau en constante ébullition sur le terrain, Rajon Rondo possède l’expérience de deux titres NBA et peut également se targuer d’être devenu avec le temps une option offensive non-négligeable après s’être construit un petit tir bien dangereux. La situation aujourd’hui ? Titulaire d’une player option à 2,7 millions pour la saison prochaine, Rajon devrait fort logiquement décliner le délire au vu de sa cote actuelle, et par conséquent partir à la pêche au pognon, avec les Lakers peut-être, mais tout en gardant un œil avisé sur d’autres prétendants. Et c’est là que ça devient intéressant.

Car hormis des champions en titre qui savent mieux que quiconque l’utilité actuelle de Rondo, les Playoffs de ce dernier ont attiré l’œil du chaland. Parmi les potentiels intéressés ? Les… Celtics pour un drôle de retour aux sources, ou encore les… Clippers, histoire de ne pas trop s’emmerder avec un déménagement. Peut-on vraiment passer des Celtics et d’insultes quotidiennes à l’égard de LeBron James aux Lakers de… LeBron James ? Puis des Lakers aux Clippers, franchise voisine et par conséquent ennemi historiquement logique des Angelinos ? Rajon, lui, peut le faire, et tel un Fred Dehu, un Fabrice Fiorèse ou pire, un Hatem Ben Arfa, voilà qu’il pourrait à nouveau enfiler un costume honni par ses anciens employeurs. 

Ce qu’il faut retenir, hormis cette passion de Rajon pour les voyages et la déconne ? C’est évidemment que les Clippers ont de VRAIES raisons de s’intéresser à la tête de pioche au n°9. Le besoin de récupérer un vrai meneur gestionnaire, en attaque et en défense, car on aime beaucoup Patrick Beverley mais la rumeur dit quand même qu’il aurait perdu récemment un 1 vs 1 face à une jeune U15 de Latttes-Montpellier. Le besoin de playmaking est urgent pour les hommes de Tyronn Lue et Rondo apparaît comme une idée intéressante, pourquoi pas comme titulaire soyons fou, et les 10 points et 7 passes qu’il apporterait ne reflèteraient pas assez l’apport d’un homme leader à la fois sur et en dehors du terrain. Un homme qu’il faut accueillir avec ses défauts, avec ses démons même, mais un homme qui fait toujours partie des joueurs les plus utiles de la Ligue.

Prochain chapitre tout bientôt, mais une chose est sûre : Rajon Rondo sera l’un des principaux agitateurs de la Free Agency à venir. 2,7 millions aujourd’hui, peut-être 5 demain, mais la valeur de RR va bien au-delà du nombre de zéros sur le chèque. Alors ? Vous le voyez où et pour combien ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top