Pelicans

Stan Van Gundy dévoile ses projets pour Zion Williamson : bienvenue dans le laboratoire du scientifique à la moustache

Zion Wiliamson 13 février 2020

Tu peux tenter tout ce que tu veux Stan : un pélican reste un pélican.

Source image : YouTube

Nouveau coach des Pelicans, Stan Van Gundy est déjà en pleine réflexion de ce qu’il prévoit de mettre en place avec ses joueurs la saison prochaine, et s’est exprimé sur le cas particulier de sa belle bête Zion Williamson.

Fraîchement arrivé il y a tout juste une semaine dans son laboratoire de New Orleans, le professeur Stan Van Gundy a fini de visiter les locaux et a donc pris le temps de regarder les différentes expériences qu’il aura à développer la saison prochaine. Et comme tout bon scientifique fou qui se respecte, SVG a déjà des grands projets pour son meilleur robot, Zion Williamson. Interrogé par Andrew Lopez dESPN, le nouveau pélican en chef s’est permis de donner des éléments sur ce qu’il prévoit pour le numéro un de la Draft 2019 dès la prochaine campagne. Et aucun doute, pour 2020-21, le moustachu a déjà prévu de construire autour de Zion, et de compter en priorité sur sa pépite pour tenter de faire passer un cap aux Pels. SVG connaît les qualités de ZW1, qu’il considère comme un « incroyable playmaker », un mec qui peut faire mal en transition, qui peut conclure face aux grands tout en trouvant ses coéquipiers. Verra-t-on un style de jeu comme les Bucks avec leur Giannis homme à tout faire, ou laissera-t-il les autres joueurs de talent de New Orleans porter le ballon pour mettre le numéro 1 dans les meilleures conditions afin de détruire la défense adverse ? On attend de voir, mais peut-être bien les deux.

« C’est un mec aux multiples talents. Je ne le vois pas comme un poste quatre ou cinq. Je ne suis pas sûr que ces étiquettes comptent quand il s’agit de lui. On verra ce qu’il préfère, mais on va surtout voir à quelles positions on veut l’aligner et avec qui il joue le mieux. Il n’est pas limité à un poste. Je pense que nous en arriverons à un point de départ au début de la saison et je suppose qu’au fil du temps, je vais découvrir qu’il peut faire encore plus que ce que j’imaginais, et les choses évolueront à partir de là. »

En tout cas, ce qui est certain, c’est qu’au-delà de la bête, il y en a du talent dans cette équipe. Stan a par ailleurs évoqué les autres pélicans sur lesquels il compte tenter des expériences. S’agissant de Lonzo Ball, le sosie moustache de Tom Selleck a soulevé l’intelligence de son meneur, sa capacité à créer des espaces pour ses coéquipiers et à vite monter la balle. Dans la progression et l’évolution de sa carrière, il l’a même comparé à son coéquipier J.J. Redick, que Van Gundy a eu l’occasion de coacher à Orlando. En même temps, quand on regarde bien, au niveau de la mécanique de shoot, on est quasiment sur les mêmes (non). Concernant le Most Improved Player 2020 Brandon Ingram, Stan considère aussi qu’il peut jouer meneur à certains moments. En fait, SVG nous prévient, il a prévu de monter une équipe de meneurs. Que tu fasses 1,20m, 2,20m, 60 kilos ou 130 kilos, le poste un est fait pour toi. Blague à part, dans cette Conférence Ouest qui sera plus relevée que jamais, on espère fortement que l’homme qui fait le Movember même en janvier aura à sa disposition toutes les armes des Pels à 100% de leurs moyens, parce que sur le papier il y a de belles choses à faire avec cette équipe.

Avec le cyborg Zion en première ligne de son armée de pélicans génétiquement modifiés, Stan Van Gundy semble prêt à partir à la guerre. Rendez-vous la saison prochaine pour voir les résultats des expériences du moustachu le plus célèbre des bancs NBA. 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top