Timberwolves

Retour sur la première victoire des Wolves… post Flip Saunders : un monde à reconstruire, mais l’architecte n’était plus là

Trois jours après le décès de leur coach Flip Saunders, tristement disparu le 25 octobre 2015, les Timberwolves devaient enfiler leur maillot et battre les Lakers. Ils l’ont fait, pour Flip. 

Nous sommes le 28 octobre 2015. Il y’a tout juste cinq ans, à la même période, le ballon rebondissait sur les parquets avec un bruit plus pesant que d’habitude, et les averses d’automne dans le ciel de Minneapolis semblaient interminables. La NBA pleurait. Trois jours auparavant, Flip Saunders, head coach des Timberwolves – déjà en retrait pour suivre au mieux son traitement – s’était éteint des suites d’un lymphome de Hodgkins, à l’âge de 60 ans. Le coach historique de Minny, qui a dirigé le bateau entre 1995 et 2005 avant de tenter deux escales du côté de Detroit puis Washington, était revenu à la maison en 2014. Et très peu de coachs NBA ont autant compté pour leur franchise que Monsieur Flip Saunders. L’homme qui a vu grandir le jeune Kevin Garnett au début des années 2000, qui en a fait l’un des tout meilleurs de l’histoire à son poste, était sans aucun doute le mieux placé pour diriger un autre bébé-star, celui qui venait tout juste d’arriver chez les Loups avec tout l’espoir des fans sur les épaules quant à l’avenir radieux de la franchise : Karl-Anthony Towns. Malheureusement, sa santé en a décidé autrement, et le 25 octobre 2015, le Minnesota tombe sous le choc, comme toute la planète NBA. Le Big Ticket, qui jouait sa dernière saison en carrière chez les Wolves, était inconsolable. Alors que la cérémonie en l’honneur de Saunders, qui fut magnifique, était prévue pour le 2 novembre, les Loups devaient continuer à jouer, pour lui. Et c’est ce qu’ils ont fait en ce 28 octobre 2015.

Face à eux, les Lakers de Kobe Bryant. Alors que toutes les pensées des joueurs et des fans sont évidemment dirigées vers Flip, il faut prendre place sur le terrain du Staples Center et se battre. Et tout au long du match, c’est ce que feront les Wolves. Portés par un Ricky Rubio de gala (28 points), les Loups du Minnesota de Towns, Rubio, Wiggins, LaVine et Garnett montrent les crocs et finissent par l’emporter face aux Lakers sur le score de 112-111. On vous laisse revivre le film d’un match qui s’est déroulé dans une atmosphère… particulière. Mais une victoire, c’était la meilleure manière de remercier l’homme qui a tant donné à cette équipe. Aucun doute, l’ombre de Flip Saunders planera toujours au dessus du Target Center de Minneapolis, et en ce mercredi 28 octobre 2020, il est important de ne jamais oublier.

Cinq ans après cette perte et l’hommage inoubliable des Wolves pour Flip Saunders, nous souhaitions vous remettre en mémoire ce match, et cette première victoire de son équipe juste après sa disparition. Car le 28 octobre 2015, la meute des Loups de Minnesota était plus que jamais unie. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top