News NBA

Nate Robinson s’est mis à la boxe mais n’oublie pas son premier amour : à 36 ans, Kryptonate rêve toujours de NBA

Disparu des radars de la NBA depuis 2015, Nate Robinson n’a pas totalement abandonné l’idée de rejouer un jour dans la Grande Ligue. A 36 ans, le poids plume qui s’entraîne actuellement pour un combat de boxe se dit prêt pour venir jouer les anges gardiens auprès d’une franchise dans le besoin. Son téléphone est branché, il n’y a qu’à le faire sonner.

Aperçu en BIG3 League, en G League et même en Israël et au Venezuela ces dernières années, Kryptonate a toujours le feu sacré qui brûle en lui. Il devait aussi aller jouer au Liban pour imiter Hassan Whiteside avant qu’une blessure ne le stoppe dans ses plans. Véritable pile électrique, le triple vainqueur du Slam Dunk Contest est aussi apparu dans le film Uncle Drew avec son pote Kyrie Irving et a fait des essais chez les Seattle Seahawks en NFL. Alors forcément, ceux qui connaissent la bête ne seront qu’à moitié surpris d’apprendre qu’il s’est lancé dans un nouveau défi en se préparant à combattre le YouTuber Jake Paul sur un ring en marge du fight entre Mike Tyson et Roy Jones Jr. le 28 novembre prochain. Six rounds, un vainqueur et typiquement le genre de challenge dont raffole l’ancienne puce des Knicks. Depuis le début de l’année civile, il s’entraîne six jours par semaine, à un rythme de deux fois par jour pour se transformer en véritable boxeur professionnel et vous pouvez suivre ses exploits sur sa propre chaîne YouTube. Mesuré à 1,75 m, Nate Robinson ne partira pas favori mais ce n’est pas la première fois qu’il ferme des bouches grâce à un physique entretenu avec soin tout au long des années. Aussi doué en football américain qu’en basketball, il fait partie de ces rares spécimens pour qui le sport est une seconde nature et qui aurait eu sa place dans à peu près toutes les ligues à condition d’en avoir fait son objectif personnel. Mais l’enfant de Seattle a toujours le coeur qui bat pour la NBA et cinq ans après sa dernière apparition il rêve toujours d’y effectuer un comeback un jour comme il l’explique à Eric Woodyard d’ESPN.

« Je le ferai si c’était possible. Je veux juste une chance de montrer à une équipe que, même à 36 ans, je peux toujours jouer et offrir de bonnes minutes en sortie de banc. Mais les temps ont changé et la NBA a beaucoup changé. Personnellement, je ne dirai jamais que j’ai pris ma retraite. Ils m’ont mis à la retraite. Je n’ai pas pris ma retraite. […] Bien sûr que j’adorerais jouer. J’adorerais avoir l’opportunité de terminer ma carrière en pratiquant le sport que j’aime et en leur montrant que je peux toujours être efficace. Même si c’est pour 5 ou 10 minutes, juste pouvoir aider de quelconque manière. Peu importe ce qu’ils me demandent, je suis là. »

Après tout, Carmelo Anthony et J.R. Smith ont tous les deux retrouvé du boulot après une longue période de chômage et ce dernier a même converti ce retour en récupérant une seconde bague au sein de la bulle d’Orlando avec les Lakers. Nate Robinson a connu seulement trois campagnes de Playoffs dans sa vie dont une défaite en Finales NBA avec les Celtics en 2010 et il aimerait sûrement aussi afficher un petit bijou dans sa collection de trophées. Déjà passé par huit franchises au cours de sa carrière, il sait s’intégrer facilement et se faire respecter de ses coéquipiers et des fans malgré sa petite taille. Alors s’il commence à mettre KO des influenceurs sous les yeux de Mike Tyson, c’est carrément un trône qui risque de lui être proposé pour se reposer sur le banc entre deux rentrées sur un parquet. En préparant ce combat de boxe, Nate Robinson est en pleine campagne promotionnelle pour tenter un comeback en NBA. Et avec un combat prévu le 28 novembre prochain, il aurait juste le temps de se remettre en état pour débuter la prochaine saison en tant que meneur back-up dans une franchise si la reprise a lieu entre la fin décembre et la mi-janvier. Niveau physique, il devrait mettre tous ses coéquipiers dans le rétro et pour peu qu’il n’ait pas trop perdu au shoot on tient peut-être un remplaçant qui pèse dans la NBA actuelle.

Toujours aussi affûté, Kryptonate peut encore monter au dunk sans élan et sa signature ferait forcément vendre des maillots. Reste à savoir si une équipe osera tenter le pari en lui filant un contrat au minimum vétéran pour aller tabasser (figurativement) ses adversaires la saison prochaine.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top