Lakers

Les Lakers remportent une dix-septième bannière : record de Boston égalé, avant un retour au sommet ?

Minneapolis Lakers 09 Octobre 2020

Pour voir les Lakers au sommet, il faut remonter très très loin

Source image : Youtube

Cette fois c’est la bonne : les Los Angeles Lakers sont champions NBA ! Une dixième bannière va venir s’ajouter au plafond du Staples Center, l’occasion de rappeler qu’ils rejoignent ainsi Boston en tête du palmarès all-time des franchises les plus titrées. Et si les Celtics n’étaient bientôt plus les maîtres en la matière ? C’est déjà arrivé par le passé et le rival s’appelait déjà … Lakers. 

Lorsque l’on demande à n’importe quel fan NBA qui trône sur le palmarès de la ligue, la réflexion prend à peu près deux secondes : ce sont les Boston Celtics. Une réponse qui n’est plus à jour depuis cette nuit et le triomphe des Lakers contre le Miami Heat. Avec 17 titres chacun, les deux rivaux honnis vont donc se partager un « certain » temps le fauteuil de leader all-time. Un sacré tremblement de terre quand on mesure la durée de domination de la Green Nation. Mais au fait, depuis quand les Celtics dominent-ils la NBA ? C’est parti pour le cours d’histoire en accéléré.

On vous passera ici les détails historiques de la création de la ligue, que vous pourrez retrouverez dans un certain livre qui sort bientôt, pour nous concentrer sur le nom des premiers vainqueurs officiels, c’est à dire ceux qui apparaissent les premiers dans les bouquins de la NBA. Le premier champion de l’histoire est l’équipe des Warriors de… Philadelphie en 1947. Néanmoins, et très rapidement, une équipe tout juste ajoutée à la BAA (l’ancien nom de la ligue) sort du lot. Cette squad de mort de faim est appelée Lakers et ils sont installés non pas dans la chaude Californie au bord de mer mais dans le Minnesota. Pas la même météo. Sitôt intégrés à la ligue, ils remportent cinq titres en six ans et trônent donc logiquement en tête du palmarès. Petite ironie de l’histoire, les Lakers remporteront leur première bague contre les Capitols de Washington, alors coachés par un certain Red Auerbach, future légende des Celtics et plus grand coach de l’histoire de la franchise verte. C’était l’époque de George Mikan, Jim Pollard et Vern Mikkelsen. Cette domination durera jusqu’en 1954, mais aucune équipe ne les rejoindra avant 1962, l’année où Bill Russell et ses coéquipiers remportent également un cinquième titre… en six ans. Sauf que Monsieur j’ai plus de bagues que de doigts ne va pas arrêter sa série de sitôt et à sa retraite en 1969, Boston compte déjà onze bannières au plafond. Malgré certaines périodes de rapprochement des Lakers, Boston ne sera jamais rattrapé… jusqu’à ce jour. Maintenant que les deux équipes sont de nouveaux à égalité, la hype d’un Boston-Lakers en 2021 va encore grimper d’un cran.

Les Lakers ont rattrapé les Celtics au palmarès de la ligue et voilà qui sonne comme un tremblement de terre. L’occasion de ressortir les livres d’histoire pour constater qu’il n’en a pas toujours été ainsi. Il fut un temps où les Lakers de Minneapolis attiraient toute la lumière sur eux, puis une autre équipe de fous furieux les a effacé des bouquins d’histoire en une décennie. Comme quoi, aller taper la légacy du rival… ça ne date pas d’hier. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top