Lakers

LeBron James nommé MVP des Finales : quatre ans après, le King est de retour sur son trône

Le King, tout simplement.

Source image : NBA League Pass

Arrivé il y a deux ans aux Lakers avec comme objectif ultime de remettre la mythique franchise californienne au sommet de la planète basket, LeBron James vient de remplir sa mission. Los Angeles n’a laissé aucune chance à Miami dans le Game 6, bannière numéro 17 à venir, et quatrième titre de MVP des Finales pour le King, auteur d’un triple-double (son 11è en Finales NBA) pour terminer en beauté. Mé-ri-té.

C’est l’une des discussions qui animaient le plus le début de ces Finales NBA 2020. Qui est le MVP de la série ? LeBron James ou Anthony Davis ? Le débat a perdu de son intensité quand le Heat a commencé à faire transpirer les Californiens, mais surtout parce que LBJ a creusé l’écart sur son coéquipier, plus discret à partir du Game 3 pendant que le King enchaînait les perfs de daron. Et s’il n’a pas eu besoin de forcer son talent (28 points, 14 rebonds, 10 caviars, tranquilou) dans la branlée infligée par les Lakers au Heat durant la sixième manche, et accessoirement son… 260è match de Playoffs (record all-time s’il vous plaît), LeBron a logiquement remporté son quatrième titre de MVP des Finales après ceux de 2012, 2013 et 2016. Comme d’hab, les stats du Monsieur dépassent l’entendement : 29,8 points, 11,8 rebonds, 8,5 passes décisives, 1,2 interception, 59,1% au tir, 41,7% du parking, tout ça à 35 balais et au bout de sa 17è saison. #Monstre. Malgré la grosse présence d’Anthony Davis, impossible de ne pas récompenser le numéro 23, qui vient de remporter le trophée Bill Russell dans une troisième franchise après Miami et Cleveland, une première dans toute l’histoire de la NBA. Et pour ceux qui ne peuvent pas vivre sans le débat LeBron – Jordan, sachez aussi que James est désormais seul à la deuxième place au nombre total de MVP des Finales remportés en carrière. Six pour Jojo, quatre donc pour LBJ, qui vient de laisser des joueurs pas trop mauvais comme Tim Duncan, Shaquille O’Neal et Magic Johnson dans le rétro.

Ce MVP des Finales, c’est la récompense ultime pour le King après une saison fabuleuse de sa part. Il était déçu par rapport aux votes pour le MVP de la saison régulière, lui qui a terminé deuxième derrière Giannis Antetokounmpo, mais on imagine qu’il préfère avoir ce trophée-là dans les mains. Car au final, c’est bien en remportant des titres que sa legacy continue de grandir. Après une première saison à Los Angeles compliquée, LeBron a donc rempli sa mission aux côtés d’Anthony Davis. Meilleur passeur de la NBA, toujours là pour planter ses 25 points par soir et encore plus en Playoffs (27,6 sur l’ensemble de la campagne), très impliqué sur le plan défensif et leader exemplaire, James a rendu une copie presque parfaite cette année, avec donc cette performance en Finales NBA pour conclure. N’oublions pas non plus qu’il vient d’offrir une bague à Dion Waiters, Quinn Cook, JaVale McGee, Dwight Howard, Jared Dudley et bien évidemment Gérard Smith, il fallait le faire quand même ! Blague à part (quoique), LeBron peut désormais savourer et relâcher la pression. Car elle était là, surtout vu le contexte entourant la franchise californienne cette année avec la mort de Kobe. Demandez donc à Danny Green. Dans une saison largement perturbée par la pandémie du COVID et devant se terminer dans une bulle chez Mickey, LeBron a montré qu’il était prêt pour emmener son équipe au sommet, et ce peu importe les circonstances. Respect.

Le trophée de champion NBA dans une main, celui de MVP des Finales dans l’autre, LeBron James a repris place sur son trône. Sa supériorité individuelle a parfois été remise en question après l’échec de l’an passé, mais le King vient de fermer toutes les bouches.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top