Lakers

Les chroniques de J.R. Smith – Episode 6 : en Finales NBA, Gérard se prépare de nouveau à virevolter

JR Smith célébration

I believe I can flyyyyyyyyyyyyyyy…

Source image : YouTube

Pour ce sixième épisode des chroniques de J.R. Smith, votre idole ultime vous conte en exclusivité la suite de ses Playoffs et surtout ses Finales NBA, son talent hors du commun et son sixième sens, sans oublier d’envoyer quelques balles perdues à certains hérétiques voulant contester sa suprématie.

Les Chroniques de J.R. Smith c’est quoi ? Imaginez J.R. Se transformer en Gérard le soir venu, se transformer en génie donc, et coucher sur papier tous les secrets les plus croustillants de sa vie, coucher sur le papier ses états d’âmes les plus profonds. Information importante : tout est totalement imaginaire… mais tout est tellement possible.

Chers lecteurs,

Donc ça y est, on est en Finales NBA là ? Allez bah c’est parti hein, de toute façon, Gérard ne pouvait pas ne pas faire partie des hostilités cette année. C’est à peu près la seule chose normale de cette année 2020 alors profitez-en ! Heureusement qu’Anthony Davis a marqué ce shoot que je lui ai gracieusement laissé contre Denver, sinon, je peux vous dire que Gérard se serait fâché tout rouge. D’ailleurs, ma célébration était plus belle que son shoot, qu’on se le dise, avec son sourcil et son genou, il a failli dégommer le type qui me ramène mes bouteilles en scred là, le jeune… qui ça ? Talen Horton-Tucker ? Il pouvait pas avoir un blaze plus compliqué à retenir encore ?

Enfin bref, on a sorti les mecs du McDo là, on les a graille en balle comme des Nuggets comme dirait Freeze Corleone, ouais y’a quoi ? Du coup, on arrive en Finales NBA comme prévu pour toute équipe ayant Gérard à sa disposition, contre le Heat, comme je l’avais également annoncé, parce que… vous doutiez de ce sixième sens de Gérard ? Je vous le dis, j’ai toujours une longueur d’avance comme dirait B2OBA. Tous les bookmakers sont en sueur et les gens qui croient en d’autres choses comme l’astrologie ou je sais pas trop quoi, la seule vraie bonne étoile de ce monde s’appelle Gérard, compris ?

Pourtant, malgré tout ça, certaines personnes continuent de douter de Gérard, le joueur préféré de votre joueur préféré. Un « fan » qui me balance comme ça que je n’ai même pas joué au cours d’un game contre les Blazers qu’on avait gagné, mais ma conviction n’avait toujours pas bougé, vous croyez quoi. Gérard mérite sa bague, donc Gérard aura sa bague, c’est pas plus compliqué que ça. Surtout que si Gérard ne joue pas un match, c’est surtout que Gérard est d’accord pour laisser une chance aux êtres humains.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

jr is living his best life 💯 (via @statline)

Une publication partagée par dunk. (@dunk) le

« Frère tu n’as même pas joué ! »
« Mais j’aurai quand même ma bague. »

J’aurai ma bague, et j’aurai aussi l’Oscar de la meilleure célébration, réalisée deux fois même ! Mon kif ? Sauter en l’air et improviser ensuite, j’ai déjà loupé Anthony Davis la première fois, j’ai loupé les deux chauves LeBron James et Caruso un peu plus tard. Et comme Gérard est au-dessus, on parle forcément de lui. Gérard ne fait pas partie de l’élite, Gérard EST l’élite. N’en déplaise à ce rappeur en carton là, Tory Lanez, qui essaie de m’atteindre à travers certaines de ses paroles mais en vrai je ne le verrai même pas, car Gérard ne baisse jamais la tête, encore moins pour voir un nain avec un blaze d’actrice chelou. Puis de toute façon, pas le temps de s’attarder là-dessus, Gérard a une promesse à tenir, et ça commence bien après avoir gagné les deux premiers matchs contre le Heat. J’ai toujours pas compris pourquoi Leonard est là d’ailleurs, il s’est pas fait sortir comme un bleu par les Nuggets ? Pareil, pourquoi on a Antetokounmpo dans notre équipe ? Il s’est fait sortir aussi ce pseudo MVP là, puis de toute façon, le seul MVP de vos coeurs, c’est Gérard.

Puis sérieusement c’est quoi cet arbitre là ? Premier match des Finales, Gérard fait à la planète l’honneur de sa présence, et à moins d’une minute de la fin, alors que Gérard et ses potes ont buté le game, tu viens lui siffler une faute ? Frérot, c’est pas pro ça, obligé de le remettre en place par tweet interposé. Gérard donne l’impression de rigoler mais Gérard ne badine pas avec la discipline.

« Belle victoire d’équipe ! Et beau coup de sifflet à la fin Mark ! De loin l’un des plus inutiles de l’histoire, mais beau coup de sifflet.

Je vois un peu trop de haters de Gérard depuis quelques temps, du coup, il est l’heure de distribuer les taquets sur Twitter et de prévoir un petit rendez-vous anticipé chez le joaillier, car Gérard a bien l’intention de s’offrir une bague. Pas pour se marier à lui-même, mais pour asseoir un peu plus sa suprématie. Et sinon, vous avez toujours pas retrouvé les Clippers ? Bisous.

Gérard.

PS : en avant-première, mon mood après le Game 4, car ça ne durera pas plus longtemps.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top