Heat

Les 37 points de Tyler Herro contre Boston : juste une des plus grandes performances de l’histoire pour un rookie en Playoffs, rien que ça

Il y a des moments dans l’histoire où un gamin débarque et casse tout. Explosion d’un soir ou début d’une carrière légendaire ? Toute la question est là. Elle suivra Tyler Herro dans les mois et années à venir, car le sniper de Miami a réalisé une performance all-time dans la victoire du Heat au Game 4 : 37 points, soit un des trois plus gros totaux pour un gamin de 20 ans en Playoffs.

Il faisait déjà l’actualité de sa franchise, rien qu’en respirant. Le sourire, la confiance, quelques déclarations solides, adoubé par ses coéquipiers Herro ne pouvait pas disparaître des radars. Il fallait, à un moment ou un autre, que Tyler soit en tendance. Son scoring en sortie de banc lui permettait d’ailleurs, avant la rencontre et pendant ce Game 4, de rejoindre l’élite des rookies. Encore un match à minimum 10 points, encore du bucket à ne plus quoi savoir en faire, Dwyane Wade avait de la compagnie chez les joueurs de première année saisissants en Playoffs. Souvenirs qui reviennent, d’un Flash jouant de Baron Davis il y a plus de quinze ans. Aujourd’hui, en 2020, c’est Herro qui a fait mumuse avec la défense de Boston, Kemba Walker et compagnie ne pouvant rien faire face à ce mélange de culot, de technique, de confiance et de détermination. Oui, dans la tête de Tyler, le meilleur joueur sur le terrain c’est lui. Sauf que cette nuit, c’était dans sa tête et dans la tête de tout le monde. Au total : 37 points dont 15 en première mi-temps, un paquet similaire dans le money-time, 5/10 du parking, 6 rebonds et un paquet de bons caviars, qu’ils soient validés par une passe décisive ou bien applaudis car menant à une faute et des lancers francs. Quelle que fût la décision prise par Herro cette nuit, c’était la bonne. Ce qui ne faisait que renforcer sa confiance, celle de son équipe envers lui, et ainsi de suite. La ligne statistique, impressionnante, a permis au Heat de se rapprocher des Finales NBA, et elle a ouvert cette question mentionnée en préambule.

Magic Johnson (42 points), Derrick Rose (36 points), Brandon Jennings (34 points) : à l’âge de 20 ans, Tyler Herro se pose dans ce groupe assez select. Oui, on doit mettre assez car comme vous pouvez le voir, cela n’indique pas forcément un avenir de Hall of Famer. Il y a, pour le coup, trois profils très différents. Une légende vivante devant laquelle tout le monde s’agenouille, un MVP dont la carrière a chuté par la suite, et un joueur qui a eu quelques coups d’éclat avant de disparaître. C’est quelque part toute la question qui anime les habitants de Miami en ce moment, tout comme les fans du monde entier. Qu’avons-nous en Tyler ? Lui laisser le temps de nous répondre sera la priorité, mais dans quel registre se rangera-t-il ? Est-ce qu’on est sur un Jamal Crawford qui va get bucket toute sa carrière en ayant des pointes folles au scoring ? Est-ce le début d’un crack qui, en évoluant d’année en année, va devenir un All-Star indiscutable ? Quand on voit le niveau de confiance et la technique de Herro, toutes les comparaisons sont envisageables chez les arrières, du type Devin Booker lui aussi assez peu attendu à ce niveau en sortie de Kentucky. On souhaite évidemment au Heat que le gamin au poignet d’or rejoigne le patron des Suns dans la hiérarchie des patrons d’ici quelques années, mais on veut d’abord voir si ces performances seront suivies en fin de série puis potentiellement en Finales NBA. Car si on commence à voir que Tyler peut offrir le même genre de séquence sur la plus grande plateforme, dès sa première saison, là les regards vont commencer à changer. Sortez le popcorn, car ce n’est que le début des oeuvres de Herro en NBA.

Tyler Herro est au centre de toutes les attentions, et sa performance au Game 4 contre Boston rend tout autre scénario inenvisageable. Que nous offrira le phénomène au prochain match ? Et au suivant ? Et au round suivant si Miami se qualifie ? Et regardera-t-on ce G4 comme le début d’une explosion, celle d’un talent exceptionnel qui a prouvé à tout le monde qu’il était un cran au-dessus le 23 septembre 2020 ? Affaire à suivre.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top