Heat

Le Heat refuse de perdre : nouvelle victoire contre Boston (106-101), Miami est bien à deux wins des Finales NBA 2020…!

heat

Dragic et Butler, énormes au finish pour le Heat cette nuit.

Source image : NBA League Pass

Intenables, inépuisables, irrésistibles, les boys de Miami ont encore fait fort cette nuit en battant les Celtics pour la deuxième manche de la finale de conférence à l’Est. Alors que le Heat avait mal démarré son match, c’est encore une fois toute une armée qui a trouvé les solutions pour l’emporter au bout des 48 minutes. Et ainsi offrir aux fans une phrase impensable : deux victoires et direction les Finales NBA 2020.

Mais que faut-il faire pour que l’équipe dirigée par Erik Spoelstra finisse par perdre ? Est-ce qu’il faut un Khris Middleton en feu complet ? C’est ça la solution en fait ? Est-ce qu’il faut une suspension de la saison, encore une ? Les réponses commencent à manquer, lorsqu’il s’agit de trouver un moyen de battre le Heat. Tout simplement increvables, les potes de Jimmy Butler ont encore fait fort ce jeudi soir. Pourtant, c’est peu dire si la partie démarrait salement. Ou plutôt, si elle démarrait nettement mieux pour Boston. Avec le départ canon de Kemba Walker et le bon apport offensif d’un Enes Kanter soudainement inséré sur le terrain, les Celtics voyaient tout en vert. Un énorme pourcentage de réussite au tir, une équipe de Miami plutôt timide en attaque, prenez le tout, laissez les role players contribuer, et vous avez le scénario parfait : 17 points d’avance pour Boston en plein milieu du second quart, hormis Duncan Robinson le Heat est à côté de ses pompes, ça sent le 1-1 à plein nez. Et c’est d’ailleurs ce mood qui planait en rejoignant le vestiaire. Allez, Adebayo a assassiné Tatum au Game 1, autant que le pivot redescende sur Terre et que Miami laisse ce Game 2 aux Celtics. Autant qu’on donne aux gars de Brad Stevens ce round pour leur effort d’entrée, leur beau jeu collectif et la capacité du coach imberbe à faire entrer les bons soldats au bon moment. Ce serait assez logique, si on voyait une équipe craquer dans un tel contexte.

Sauf que craquer ne fait tout simplement pas partie du dictionnaire des joueurs du Heat.

Et plus le challenge est grand, plus ça les ambiance. Ainsi, le troisième quart-temps va totalement changer la rencontre, avec un chef d’oeuvre d’Adebayo (15 points), les bonnes lectures de Tyler Herro, mais surtout un ajustement direct de Spoelstra face aux essais de Stevens. Tu veux jouer aux échecs ? Parfait, à mon tour : défense de zone suffocante, maintenant fais voir tes pions. Devant une muraille blanche et rouge, les Celtics vont balbutier leur basket et voir leur avance fondre comme neige au soleil. Un improbable 37-17 dans le troisième quart, laissant place à un money-time qui allait forcément nous intriguer. Qui va l’emporter ? Boston va forcément revenir, non ? Et bien justement, Jaylen Brown va notamment pousser au maximum avec Tatum et Walker, afin d’effacer les déboires de la période précédente. Score à égalité, l’heure des grands garçons, l’heure des patrons qui prennent le dessus sur la compétition : Jimmy Butler et Goran Dragic time. Entre le Slovène impeccable en attaque et le pitbull moustachu en défense, Miami ne va faire qu’une bouchée du clutch, montrant à Boston comment agir sous la pression. Des interceptions et sauvetages somptueux signés Butler, deux très gros tirs de Goran pour maintenir le Heat devant, pas de solution dans le camp d’en face. Jusqu’au bout, jusqu’à l’ultime remise en jeu, Miami va tout donner et ainsi repartir avec une nouvelle victoire, la dixième en onze matchs, la deuxième de cette série. Seulement 41 points encaissés après la pause, le jour et la nuit avec cette première mi-temps qui nous rappelait certains mauvais visages existants du Heat. Mais hélas pour la concu, il semblerait que la franchise de Floride ne sache plus comment perdre, comment lâcher. Hustle permanent, détermination de la part de tous, oui ce Heat croit aux Finales NBA 2020 et il n’y a plus que deux matchs à gagner pour réaliser cette prophétie.

Vous y croyez, ça ? Miami est à deux petits matchs des Finales NBA 2020, Miami est la meilleure équipe de ces Playoffs 2020, Miami n’a perdu qu’un seul match et c’était par courtoisie face aux Bucks. Boston n’est pas mort, bien au contraire. Il faudra s’attendre à un réveil des Celtics au Game 3. Mais même menés de 25 pions, les gars du Heat se sentiront encore dans la partie. Décidément, cette équipe est assez incroyable dans la bulle de Floride.

1 Comment

1 Comment

  1. Alceste Poquelin

    18 septembre 2020 à 11 h 39 min at 11 h 39 min

    Putain, ça pue…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top