Heat

Pour Jimmy Butler, le Heat n’est pas un outsider : Jimmy Buckets est déjà prêt à enfiler le costume de patron

Jimmy Butler

On peut toujours compter sur Jimmy Buckets pour lancer les hostilités.

Source Image : NBA League Pass

Après avoir sweepé Indiana et battu les Bucks en cinq petits matchs, Jimmy Butler ne veut pas que Miami soit considéré comme un outsider. Pour lui, le Heat est à sa place et peut viser les Finales NBA sans aucun complexe. Une confiance sans faille qui a plutôt réussi aux Floridiens jusque là.

Jimmy Butler est en mission, à tel point qu’il a préféré ne pas inviter ses proches dans la bulle. Le joueur du Heat préfère se concentrer sur le terrain et considère même cette fin de saison comme un « voyage d’affaire ». Prêts à retourner au boulot après avoir dégagé les Bucks mardi dernier, Jimmy Buckets et ses coéquipiers ne font aucun complexe malgré leur cinquième place lors de la saison régulière. Ultra motivés et frais après deux séries expédiées en quatre et cinq matchs, le Heat va affronter les Celtics, tout juste sortis d’un Game 7 et d’une série éprouvante, le genre de détails qui commencent à compter à ce moment-là des Playoffs. D’un côté les Celtics ont terminé troisième à l’Est et viennent d’éliminer les champions en titre. De l’autre, le Heat est l’équipe surprise de ces Finales de Conférence après avoir infligé une belle petite fessée aux Bucks de Giannis contraints de retourner dans le Winsconsin. Deux dynamiques positives pour deux équipes que l’on n’attendait pas forcément à ce stade de la compétition. Mais pour Jimmy Butler, le Heat est à sa place et part très confiant dans cette Finale de Conférence selon ces propos rapportés par ESPN.

« Je pense que nous sommes là où l’on doit être. C’est comme ça qu’on voit les choses. Pour moi, pour nous, c’est tout ce qui compte. Nous ne sommes pas des outsiders, nous sommes des compétiteurs. […] On pense tous que nous sommes la meilleure équipe. […] J’adore le fait que nos gars pensent de la même manière parce que la confiance, le mental c’est le plus important. »

Butler est en grande forme depuis le début des Playoffs : 21,8 points, 5,6 rebonds, 4,2 passes décisives, le tout à 47,7% aux shoots et 50,0 % à trois points. Le swingman s’éclate et a trouvé le match parfait en rejoignant Miami et sa culture de la gagne insufflée par le boss Pat Riley et transmise sur le terrain par Erik Spoelstra. Un roster construit intelligemment, des rotations parfaitement gérées et une confiance à toute épreuve : le Heat a parfaitement géré ses Playoffs et veut continuer sur sa lancée. Battus deux fois en saison régulière par les Celtics, Erik Spoelstra ne veut pas trop s’attarder sur cet historique.

« Il n’y a pas grand-chose à retenir de ces matchs, beaucoup de choses ont changé depuis. Ce qui m’a le plus marqué en revoyant les rencontres, c’est qu’il manquait toujours quelqu’un. Plusieurs joueurs dans chacun de ces matchs. […] Nous sommes une équipe complétement différente que lorsque nous les avons affrontés pour la première fois en décembre. Et ils ont une équipe bien différente aussi. C’est pour ça que l’on s’attend à deux équipes de haut niveau. »

Le Heat a probablement la meilleure dynamique actuelle et est désormais à quatres victoires des Finales NBA. Alors pas question d’être l’outsider de cette série pour Jimmy Butler qui commence déjà à mettre la pression sur les Celtics avec cette déclaration. Une rivalité historique, deux équipes en forme qui ont sorti l’upset en demies de conf’, deux grosses défenses et des déclas qui commencent à fuser, ça sent bon la bagarre dans ces Finales de Conférences.

Rendez-vous mardi pour le premier affrontement entre Heat et Celtics. Jimmy Buckets a parlé, Jimmy Buckets va maintenant devoir agir sur le terrain face à des Celtics qui n’ont pas l’air chaud pour se laisser marcher dessus dans ces Playoffs.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top