Draft NBA

On a des infos sur le protocole pré-Draft : les workouts, les entretiens, la NBA a tout prévu

Killian Hayes

Théo, Killian, pour les entretiens sur Zoom, n’oubliez pas de mettre votre plus belle chemise pour faire comme si vous n’étiez pas en caleçon en-dessous.

Source image : YouTube/ BBL

Si la date de début de la saison 2020-21 reste encore floue et en pleine discussion, la Draft 2020 commence à se profiler avec précision. Le déroulement du Combine est planifié, tout est en place pour évaluer du mieux possible – au vu des conditions actuelles – les jeunes prospects de la prochaine Draft.

On le sait depuis quelques jours maintenant, la Draft devrait, si tout va bien, se tenir le 18 novembre prochain. Mais avant ça, il va falloir passer par la case Draft Combine pour les franchises et les prospects. Cela avait déjà été évoqué il y a quelques semaines, il se fera en deux parties. Selon The Athletic, la première va commencer dans quelques jours puisqu’elle se tiendra entre mi-septembre et début octobre. Au programme ? Des exercices sur le parquet et des analyses médicales réalisés dans le marché des différentes franchises, ainsi que des interviews virtuelles pour limiter les risques sanitaires. Année 2020 oblige, les conditions seront un peu nouvelles pour tout le monde, nul doute que ça va demander de l’adaptation. C’est pour ça que la deuxième partie sera importante. Elle va se dérouler de la mi-octobre jusqu’à la Draft (donc mi-novembre), et même si les équipes ne pourront pas organiser de workouts, elles pourront s’entretenir avec les joueurs ciblés en personne. Parce que Zoom c’est sympa deux minutes, mais bon, au bout d’un moment c’est relou.

Avec un protocole pré-Draft largement perturbé et réduit, les jeunes talents seront surtout recrutés sur leur saison respective. Et quand on sait que la March Madness a été annulée cette année, pas facile de bien évaluer les différents prospects. Il y a donc fort à parier que cette cuvée 2020 nous réserve des grosses surprises, bonnes comme mauvaises, à voir. Et, justement, quand on parle de surprise, il pourrait y avoir du nouveau quant à l’intégration des prospects internationaux dans le monde du basket américain. Dans les années à venir, la G League compte attirer les aspirants à la Draft venant du monde entier (pourquoi pas des Frenchies par exemple) dans sa Team Ignite. Cette équipe est formée de jeunes prospects qui veulent se préparer à la Draft sans passer par le système NCAA ou l’étranger. Le projet prend bien puisque des prospects importants ont déjà rejoint la NBA G League Ignite Team, comme Jalen Green ou Jonathan Kuminga. Le but est maintenant de passer à la vitesse supérieure pour faire venir des talents internationaux dans leur année pré-Draft.

Les futurs rookies de la cuvée de Draft 2020 savent désormais à quelle sauce ils vont être mangés. Il faudra assurer sur Zoom lors des entretiens et redoubler d’efforts lors des quelques essais qui pourront avoir lieu. 2020 continue à nous offrir son lot de surprises et ce n’est sans doute pas fini.

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top