Los Angeles Clippers

Les Clippers assurent face à Denver : 120-97, 1-0 dans la série, 1-0 pour la team blow-out, 1-0 pour le sommeil

man sleeping 4 septembre 2020

Si on était malpoli, on dirait qu’on s’est fait chier comme des rats morts.

Source image : Youtube

Il existait un scénario dans lequel les Clippers prenaient ce Game 1 les mains dans les poches face à des Nuggets émoussés, et avec une originalité sans faille les Clippers ont donc pris ce Game 1… face à des Nuggets émoussés. Clippers 1, Nuggets 0, et merci pour cette nuit magique.

Si vous avez vécu l’incroyable dénouement de Celtics-Raptors avant de tenir jusqu’à la fin du premier quart de ce Clippers-Nuggets et de… vous endormir, sachez que stratégiquement parlant votre nuit est parfaite. En effet, à 31 partout après les douze premières minutes, on se disait alors que l’on aurait peut-être droit à un match serré, intense, du genre de ceux qui nous donnent le smile à l’heure où la plupart des yeux s’ouvrent. Douze minutes plus tard ? 38-20 Clippers, +18 à la mi-temps, et nous on remplaçait la tasse de café par du marc à chiquer. Jerami Grant avait lâché un gros début de match, Nikola Jokic faisait le taf en attaque mais – déjà – le gros lourdingue fainéant en défense, Paul George et surtout Kawhi Leonard prenaient le relais d’un duo… Morris/Beverley aussi saignant que dangereux pour la planète, mais ça c’était à l’époque où ce match avait un quelconque intérêt. La suite ? Accrochez-vous.

Ivica Zubac se mue en Ivica ZuShaq, Kawhi Leonard revient aux affaires pour apprendre aux Nuggets ce qu’est la perfection, et côté Denver… on tape la meilleure sieste. Jamal Murray galère face à des cracks en défense, chaque panier de Jokic est suivi de trois ou quatre offrandes de sa part aux attaquants adverses, et très vite l’écart grimpe, grimpe et grimpe encore comme un Vince Carter sur un Frédéric Weis. +20, +24 et très vite +30, on a décroché depuis un moment et on se laisse même aller à un petit détour sur C8 pour regarder une nana nous lire un bouquin posée sur son canapé. Les Z’amours sur France 2, Tracks sur Arte, pas de mensonge ici on a fait toutes les chaines tellement on s’emmerdait. Pendant ce temps Montrezl Harrell en profite pour retrouver des sensations, puis la fin du match sera l’occasion de voir P.J. Dozier louper un énorme tomar, de découvrir la coiffure étrange de Rodney McGruder… et c’est déjà la fin de la phrase.

Le score final ? Anecdotique tant le ressenti table sur un 140-67 Clippers. Les Nuggets ont 48h pour trouver des solutions et surtout un semblant de motivation, faute de quoi cette série pourrait bien aller très vite.

stats Nuggets Clippers 4 septembre 2020

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top